Retraite en Thaïlande

L'expatriation pour la retraite en Thaïlande, où la vie est moins chère et plus agréable, est un moyen de donner une nouvelle dimension à sa vie, tout en découvrant une nouvelle culture. La Thaïlande s’inscrit dans cette tendance et attire de plus en plus de retraités français.

retraite en thailande

Pourquoi la retraite en Thaïlande ?

Le succès touristique du pays est croissant : 24 millions d'arrivées pour 2013. Les Français ne s'y sont pas trompés, plus de 10 000 d'entre eux y ont établi leur résidence permanente parmi lesquels nombre de retraités. On estime aussi  que le double de Fançais se sont établis de façon plus ou moins habituelle dans le pays.

Climat et environnement

Les expatriés français s'installent principalement dans la capitale Bangkok et dans les stations balnéaires comme Phuket ou Pattaya. La Thaïlande est une destination prisée des retraités en raison d'un climat chaud toute l'année, de plages de rêve, d'un coût de la vie particulièrement faible et d'une fiscalité douce.

Coût de la vie

Le point le plus important de cette destination reste son caractère des plus économiques. Même avec une retraite relativement modeste, vous pourrez vivre très correctement dans ce pays. Parmi les différentes destinations à l'étranger, la Thaïlande est sans conteste la moins onéreuse, le coût de la vie y étant de 3 à 4 fois moins élevé qu'en France (la TVA n'est  que de 7%. Vous restaurez ne vous coûtera qu'un 1 à 2 € si vous mangez dans la rue à la thaïlandaise ou de 4 à 5 € si vous préférez les restaurants avec service et climatisation.
La structure de vos consommations va également changer, en raison de températures souvent supérieures à 30°C : terminé les frais de chauffage. En revanche, il vous sera difficile de vous passer de la climatisation, surtout la nuit dans votre chambre, alors que l'électricité en Thaïlande est relativement onéreuse. Il faut compter 80% d'une note d'électricité pour une chambre à elle seule sur une facture globale d'une centaine d'euros par mois. Vous ne pourrez pas faire l'impasse non plus sur le ravitaillement en eau potable car l'eau courante est impropre à la comsommation, mais son coût reste minime. Engager du personnel de maison ne vous ruinera pas non plus (le salaire moyen dans le pays est de 180 € par mois), le téléphone ne coûte pas cher et Internet est bien répandu.

Système financier

La Thaïlande est dotée d'un système financier solide. La monnaie thaïlandaise est le Baht : 1€ = autour de 36 bahts (novembre 2020). Un résident étranger peut conserver des comptes bancaires à l'extérieur du pays.

Fiscalité

La Thaïlande a une fiscalité douce : vous serez taxé si vous travaillez effectivement ou si vous avez des revenus (immobiliers par exemple) sur place. Le taux maximal de l'impôt sur le revenu est de 37%. Pas d'impôt sur la fortune ou de droits de succession. Si vous êtes résident et retraité étranger, votre taxation sera nulle, en revanche, les différentes composantes de votre retraite seront imposables par le fisc français au regard de la convention fiscale franco-thaïlandaise.

Pour vos autres revenus extérieurs à la Thaïlande, vous ne serez taxé dans ce pays que si vous rapatriez vos gains l'année même où ils ont été générés. Autrement dit, en pratique, pas d'impostion du tout ! Pour l'argent que vous placerez dans votre banque thaïlandaise, l'imposition est faible (10% sur les dividendes, 15% sur les intérêts) et est prélevée à la source. 

Fiscalité en Thaïlande Taxation  
Revenus Tranche supérieure à 37%. 10 à 15% sur les dividendes         pastille orange 
Capital Néant         pastille verte
Plus-values immobilières Néant         pastille verte
Plus-values mobilières Néant         pastille verte
Transmission / succession Néant         pastille verte

 

Les points moins positifs d'une retraite en Thaïlande

Devenir résident

A noter qu'il est plus facile de devenir résident lorsqu'on est retraité. Les cartes de résident sont rarissimes. Le gouvernement Thaïlandais a mis en place un visa spécifique pour retraités : un  visa d'un an renouvelable sous conditions de ressources supérieures ou égales à 1 500 € par mois ou d'un compte bancaire thaïlandais crédité de l'équivalent de 20 000 €. Le demandeur doit être âgé d'au moins 50 ans.

Immobilier

Quant à l'immobilier, l'affaire paraît plus complexe en terme d'acquisition. Si vous voulez louer, pas de souci majeur : environ 600 € par mois pour une petite maison à Bangkok, et de 400 à 500 € pour un appartement de taille moyenne dans une bonne résidence avec piscine dans la région de Pattaya.
Acquérir votre résidence sera plus complexe.  Deux possibilités :
- vous pouvez acquérir des murs dans le cadre d'une copropriété ouverte aux étrangers, seuls 49% des bâtiments peuvant être détenus par des étrangers
- vous pouvez aussi acheter une maison dont le terrain ne peut appartenir qu'à un ou plusieurs thaïlandais. Le bail a une durée de 30 ans, renouvelable 2 fois.
Quelle que soit l'option choisie pour acquérir un bien immobilier, il faudra faire appel à un avocat car il n'y a pas de notaire en Thaïlande. Les frais ? De 3 à 6% du montant de la vente.


Contexte politique et social

La langue officielle, le thaï, est difficile et l'écriture est particulièrement complexe. Apprendre le thaï reste un défi mais vous pourrez vous débrouiller avec l'anglais à Bangkok et dans les zones touristiques. L'usage de notre langue est fort peu répandu et la mentalité thaï est également difficile à appréhender.
La vie politique de ce pays connait une agitation sporadique, le roi Rama X, incarne la nation. Dans cette monarchie contitutionnelle, le pouvoir exécutif appartient au Premier ministre qui doit disposer d'un Parlement élu démocratiquement. Mais la vie politique est souvent bousculée avec pas moins de 18 coups d'Etat perpétrés par l'armée depuis 1932. Outre l'agitation politique, le régime est abîmé par la corruption, la justice indépendante reste très peu assurée pour un étranger.

Système de santé

Le système médical local a une très bonne réputation : la Thaïlande est un haut lieu du tourisme médical, avec ses équipements de pointe et son personnel formé en occident. Les soins dans les hopitaux publics sont de qualité mais avec des délais trop longs. Les établissements privés sont performants et pratiquent des prix très compétitifs.
Risques sanitaires en vue ? Il faudra vous protéger des moustiques, vecteurs de la dengue et du paludisme.
De façon générale nos concitoyens ayant pris leur retraite en Thaïlande y coulent des jours heureux. Nos retraités sont séduits par le faible coût de la vie, les paysages paradisiaques et le soleil. Ils mettent en avant l'absence totale de stress par rapport à la France, même s'il faut bien avouer, malgré parfois de longues années passées sur place, la mentalité locale reste difficile à comprendre. 


Représentation diplomatique française

Ambassade de France et Section consulaire
35, Charoenkrung road
Soi 36
Bangkok 10500 

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

Simulez gratuitement en 3 minutes

En savoir plus sur la retraite à l'étranger