Maladie d’Alzheimer : des aides existent pour le partenaire aidant

Alzheimer : quand les aidants ont besoin d’aide

Malheureusement, il n’est pas rare que la retraite s’accompagne de la maladie d’Alzheimer. Si cette pathologie est particulièrement difficile à vivre aussi bien pour le senior que pour son aidant (le conjoint dans la majorité des cas), des dispositifs d’aide existent pour leur faciliter la vie au quotidien. Il reste seulement à connaître les démarches à effectuer afin de pouvoir en bénéficier.

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Le degré de dépendance a son importance

L’aidant familial devra tenir compte du niveau de perte d’autonomie de la personne atteinte d’Alzheimer lorsqu’il viendra solliciter les aides. Le choix de l’organisme à contacter déprendra en effet du degré de cette dépendance.

Si le senior en question en est encore à un stade peu avancé de la maladie et que le rôle de l’aidant se limite à des tâches simples telles que l’accompagnement dans les déplacements au sein du logement, il est conseillé de faire appel à la caisse de retraite principale, en l’occurrence :

  • la CARSAT (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) ;
  • la caisse de la MSA (mutualité sociale agricole) ;
  • la CNRACL (Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales).

L’aidant pourra alors prétendre à une aide à domicile pour l’accomplissement de tâches comme le ménage ou les courses.

Sinon, il est également possible de faire appel à un établissement spécialisé de prise en charge. Le patient leur sera confié à temps partiel.

Dans le cas où la maladie d’Alzheimer se trouve à un stade déjà bien avancé et que le conjoint bien portant ne semble plus en mesure de veiller sur le bien-être de l’autre parce que celui-ci est en perte totale d’autonomie, s’adresser à l’AGIRC ARRCO est la décision la plus raisonnable.

Par l’intermédiaire de son service ORIZEA, l’AGIRC ARRCO peut proposer au retraité de rester chez lui et de bénéficier d’une aide à domicile beaucoup plus poussé (téléassistance, portage de repas, lessive, ménage, surveillance de jour comme de nuit, soutien moral…).

Dans l’établissement à temps plein

Pour les cas extrêmes, le maintien à domicile n’est plus envisageable. Ainsi, l’AGIRC ARRCO redirigera la personne souffrante vers un établissement spécialisé et médicalisé pour une prise en charge permanente.

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Des solutions retraite pour chaque moments de la vie

Toutes nos solutions et simulateurs retraite
Votre compte formation

Compte formation CPF

Découvrez votre budget formation disponible à utiliser avant votre retraite

Découvrir
Mutuelle santé

Mutuelle santé

Comparez et économisez jusqu’à 300 € sur votre mutuelle

Découvrir
Bien vieillir à domicile

Bien vieillir à domicile

Toutes les solutions et équipements pour bien vieillir à son domicile

Découvrir
Prévoyance Obsèques

Prévoyance obsèques

Libérez vos proches du financement de vos
obsèques

Découvrir