Besoin d’épargner pour compléter votre retraite ?

Comparez les contrats et déterminez votre avantage fiscal

Comparer les PER
LA PRESSE EN PARLE France2 Le monde Le parisien Capital challenges
Retraite.com

Nos simulateurs

Votre bilan retraite
en 3 minutes

Votre bilan retraite complet
et gratuit en 3 minutes !
Comparez les meilleures offres

Démarrer mon bilan

Comparateur
d’assurance vie

Comparez les contrats et
simulez votre épargne

Comparer les assurances

Bien vieillir
à domicile

Vous êtes sénior en activité ou
aidant d'un parent âgé ?

Découvrir les solutions

Des solutions retraite pour chaque moments de la vie

Toutes nos solutions et simulateurs retraite
Votre compte formation

Compte formation CPF

Découvrez votre budget formation disponible à utiliser avant votre retraite

Découvrir
Mutuelle santé

Mutuelle santé

Comparez et économisez jusqu’à 300 € sur votre mutuelle

Découvrir
Bien vieillir à domicile

Bien vieillir à domicile

Toutes les solutions et équipements pour bien vieillir à son domicile

Découvrir
Prévoyance Obsèques

Prévoyance obsèques

Libérez vos proches du financement de vos
obsèques

Découvrir

Nos dernières actualités retraite

Les comparatifs et
simulateurs de placements

Jusqu’à 500 € offerts PER 72 PER comparés
Fonds euros 2,75% garanti Assurances vie 18 offres comparées
Jusqu’à 7,78% TDVM SCPI 18 SCPI comparées
Jusqu’à 2 mois offerts Mutuelles 35 contrats comparés
A partir de 3,09 € par mois Obsèques Pour protéger vos proches
Jusqu’à 2 mois offerts Assurance animaux 29 contrats comparés

La retraite selon les régimes

Nos guides les plus consultés - Préparer, financer et vivre sa retraite

DERNIÈRES ACTUS SUR LA RÉFORME DES RETRAITES

Le 1er septembre 2022, Elisabeth Borne a précisé sur France Inter que la réforme des retraites aurait bien lieu, mais aucune autre date n'a été précisée.
"Le gouvernement va bien évidemment la faire" a assuré Élisabeth Borne. Elle a ainsi précisé que "Les discussions sur la réforme des retraites "s'engageront après le Conseil national de la refondation".

La Première ministre a également précisé ses options sur le déploiement de la réforme : "On souhaite engager les discussions avec les organisations patronales et syndicales, on souhaite avoir des discussions évidemment avec les parlementaires", ajoute la cheffe du gouvernement. Ces discussions "s'engageront après le Conseil national de la refondation".

Le contour de sa nouvelle réforme des retraites vue par Emmanuel Macron

Très directement, Emmanuel Macron a dévoilé les contours de sa réforme : "La réforme que je souhaite mener, c’est d’augmenter l’âge légal progressivement avec un système de trimestres progressif, jusqu’à 65 ans". Afin de compléter ses propos le Président-candidat a tenter de rassurer en affirmant "prendre en compte les carrières longues, les questions d'invalidité ainsi que la réalité des métiers et des tâches pour avoir un système qui est juste".

L'argumentaire pour travailler plus et lutter contre le chômage des sénior

Conscient qu'il n'a pas pu mener à bien sa réforme initiale à terme car elle semblait trop complexe puis pour cause de la pendemie du Covid, Emmanuel Macron souhaite oeuvrer vers une transverlale différente de celle de 2017, "dans un contexte où  les conditions macro-économiquies sont différentes" et car il souhaite tirer les enseignements de ce qui n'avait pas été compris dans sa première réforme. L'objectif , s'il est réelu est donc  d'augmenter progressivement l'âge légal à 65 ans avec un système de trimestre progressif. 

Prendre en compte les carrières longues

Cet allongement de la durée du travail serait accompagné d'une prise en compte des carrières longues, des questions d'invalidité ou de pouvoir "de la manière la plus individuelle possible prendre en compte la réalité des metiers et des tâches pour avoir un système qui est juste" précise le candidat Président. Afin de mener à bien sa réforme, le candidat souhaite un dialogue social avec les partenaires et les branches professionnelles pour repenser les carrières longues et le chômage des séniors. 

Luter contre le chômage des séniors

Afin de lutter contre le chômage des séniors et donc prolonger la durée du travail jusqu'à l'âge légal à la retraite, Emmanuel Macron ouvre plusieurs pistes de réflexions parmi lesquelles le fait de rémunérer les volontaires proches de la retraite qui souhaitent faire profiter à société de leurs expériences, faire évoluer les dernières parties de carrières afin d'améliorer la qualité de vie au travail. 

Simplifier et développer le cumul emploi retraite

En parallele de ces annonces, le candidat Macron souhaite simplifier et développer le cumul emploi retraite autour de 2 axes :

  • Simplifier le mécanisme de départ progressif vers la retraite qui existe déjà mais qu'il souhaite simplifier
  • Inciter beaucoup plus à travailler après sa retraite via le cumul-emploi retraite en permettant d'augmenter ses droits à cotisation, ce qui n'est pas le cas sur le cumul emploi retraite actuel et que le Président candidat souhaite réformer. 

Réforme des retraite à partir de 1'25'' 

Réforme des retraites : Le 9 mars 2022, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a confirmé qu'un allongement progressif de l'âge de départ à la retraite à 65 ans sera bien inclus dans le programme du candidat Emmanuel Macron. Dans sa lettre aux Français annonçant sa candidature, Emmanuel Macron a d'ailleurs affiché sa volonté que les Français « travaillent plus ». Ce repport de l'âge légal à 65 ans serait  l’une « des réformes prioritaires » de son prochain quinquennat, s’il est réélu. Gabriel Attal évoque également « une réforme de responsabilité et de justice » avec une retraite minimum à 1.100 euros « pour ceux qui ont une carrière complète » et la refonte des différents régimes spéciaux, « par exemple de la RATP ou d’EDF, comme on l’a fait pour la SNCF pour les nouveaux entrants ». 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

LA RETRAITE EN FRANCE

Le système de retraite français puise ses origines à la fin du XVIIème siècle avec la création d’une retraite dans la marine royale. S’en sont suivi des dispositifs en faveur des fonctionnaires et des militaires.
Dans le secteur privé, il faudra attendre le XIXème siècle sur la base d’une adhésion facultative à la Caisse nationale de retraite vieillesse pour voir la mise en place d’un système de protection. Ce n’est qu’en 1930 que la retraite devient obligatoire pour les salariés du secteur privé. Mais c’est après la seconde guerre mondiale que la France dessinera le contour de notre système de retraite par répartition tel que nous le connaissons aujourd’hui avec ses 42 régimes.

QUELQUES CHIFFRES SUR LA RETRAITE

Combien y a-t-il de retraités en France ?

On compte 17,4 millions de retraités en France (incluant l'outre-mer)

Quel est le montant moyen des retraites en France ?

Le montant moyen des retraites en France (H /F) s'établit à 1 410 € net par mois. Les pensions de réversion versées aux veuves et aux veufs sont exclues de ce chiffre. 

Ce montant de est une moyenne entre les hommes et les femmes. Pourtant l'écart entre hommes et femmes est très important, la pension moyenne des femmes étant inférieure de 41% à la pension moyenne des hommes :

Quel est l'âge moyen de départ à la retraite ?

L'âge moyen de départ à la retraite est de 62 ans et 1 mois. Mais tout comme le montant moyen de la retraite, cette différence est importante entre les hommes et les femmes, ces dernières devant travailler plus longtemps pour compléter leurs pensions.

  • âge moyen de départ à la retraite des hommes : 61 ans et 10 mois
  • âge moyen de départ à la retraite des femmes : 62 ans et 5 mois

CALCUL DE SA RETRAITE

Retraite.com a mis en place un simulateur de retraite pour estimer votre âge de départ à la retraite et le montant de votre pension. Votre bilan retraite gratuit vous permettra d'analyser le calcul de votre retraite, puis de vous orienter, en fonction de votre profil, vers les meilleures solutions d'épargne, que vous soyez salarié, fonctionnaire ou indépendant.

Pour préparer votre retraite, optez pour le bon placement financier

Il existe sur le marché un nombre important de placements financiers pour que les épargnants puissent investir suivant leurs objectifs et leurs besoins. Les plus prudents peuvent opter pour les placements sécurisés tels que le Livret ou l'assurance vie, tandis que les plus téméraires peuvent se lancer dans les investissements plus risqués mais à fort potentiel de rentabilité. Pour les Français imposables à l'impôt sur le revenu, le PER permet quant à lui de sécuriser une épargne, tout en réduisant son impôt.
Le choix d’un placement financier est une décision réfléchie prise en fonction des besoins et des objectifs de l’épargnant. Pour faire fructifier son épargne, le marché propose à l’investisseur un large choix de placements avec différents niveaux de risque. 

Epargner pour sa retraite ? Dans quel but ?

Les objectifs d’épargne sont nombreux : mettre de côté pour les imprévus et les aléas de la vie, économiser en vue d’un projet futur, préparer la retraite ou tout simplement faire fructifier une somme disponible. Selon les besoins et les objectifs de l’épargnant, l’argent mis de côté peut être placé sur une assurance vie, un livret ou un compte épargne, des produits boursiers ou encore un contrat d’épargne retraite.
En terme de performance, chaque placement est différent et bien souvent l’investisseur est rémunéré à l’audace. C’est-à-dire que le rendement est proportionnel au risque couru. Il va de soi que sur un contrat d'assurance vie l'argent placé dans un fonds en euros a un potentiel de rendement sur le long terme plus faible qu'un investissement dans les unités de compte.

Le PER et l'assurance vie pour préparer sa retraite

Les produits d’épargne retraite sont des placements pour préparer le passage à la retraite et compenser la perte de revenu. On distingue principalement 2 contrats d'épargne dédiés à la retraite

Depuis la loi PACTE de 2019 et l’entrée sur le marché du nouveau plan épargne retraite (PER), les règles régissant l’épargne retraite sont moins contraignantes, donnant ainsi plus d’options aux épargnants. Depuis le 1er octobre 2020, les épargnants ne peuvent plus ouvrir un contrat PERP ou Madelin mais désormais un PER (les détenteurs d’un ancien contrat peuvent cependant continuer à l’alimenter). Le PER a  vocation à devenir le contrat d'épargne principal en France.

Un des principaux avantages de ces produits d'épargne retraite, notamment le PER, est la capacité de défiscaliser une partie des versements de son impôt sur le revenu. Pour les épargnants non imposables, une fiscalité allégée peut être appliquée à la sortie du contrat, ce qui en fait un produit d'épargne avantageux pour tous.

L'immobilier et la retraite

Même si on n'en a pas toujours conscience, être propriétaire de sa résidence principale constitue la meilleure solution d'épargne afin de compenser sa baisse de revenu à la retraite. 

D'autres solutions d'épargne par l'immobilier permettent de préparer sa retraite. L'investissement immobilier, notamment dans le neuf, offre l'avantage de pouvoir déduire fiscalement une partie de ses investissements.

Il existe plusieurs dispositifs pour investir dans l'immobilier :

  • Loi Pinel (investissement dans le neuf)
  • Loi Malraux (investissement dans les monuments historiques)
  • LMNP (Location en Meublé Non Professionnel)
  • Loi Censi-bouvard
  • Loi Girardin (investissement dans les DOM TOM)
  • Les SCPI (également appelées "Pierre Papier")

Dans le cas d’un investissement à long terme, l’épargnant peut se tourner vers les supports à risque, mais plus rémunérateurs :

  • la Bourse (obligations, actions, etc.),
  • les fonds de capital investissement (FCPR, FCPI, FIP)
  • ou encore les unités de compte d’une assurance vie.

Ces placements n’offrent aucune garantie en capital, l’épargnant s’exposant à la volatilité des marchés financiers. Il faut cependant savoir qu’un long horizon de placement lisse le risque et promet une meilleure performance.

S’impliquer dans un tel investissement nécessite réflexion et une certaine connaissance du marché et des supports. Il n’est vraiment pas prudent de se lancer à l’aveuglette ou sur un coup de tête : le risque de perte du capital existe réellement et peut être élevé selon le support choisi. Le choix d’un placement à fort rendement et donc à risque élevé doit faire l’objet d’une analyse approfondie, idéalement avec le concours d’un expert en la matière.
Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite