Comparez gratuitement les solutions de retraite complémentaire

Assurance vie, Perp, Madelin Analyse des meilleures solutions

Je compare

Evaluez gratuitement le montant de votre retraite

Evaluez le montant de votre pension retraite

J’évalue ma retraite

Comparez les meilleures ASSURANCE VIE

Evaluez le montant de votre pension retraite

Je compare les contrats

Retraite complémentaire - Explications et panorama des solutions

La retraite complémentaire est, comme son nom l'indique, un complément de la retraite de base. Elle est obligatoire pour certains, mais pour les autres ? Quelles sont les solutions adaptées ?  Chaque profession a son régime de retraite complémentaire et l’affiliation à ce régime est automatique pour tous les actifs concernés.

epargne3

La retraite complémentaire obligatoire

Les salariés du privé sont obligatoirement affiliés à 2 régimes : 

  • Le régime de base
  • Le régime de l'assurance complémentaire. Ces derniers relève de l'ARCCO et de L'AGIRC
Ainsi, tous les salariés du privé cotisent à l'ARRCO (le système de régime complémentaire) et les cadres cotisent en plus à l'AGIRC. 
Ce sont des systèmes par points : Chaque année, le montant des cotisations aux régimes de retraite complémentaire est transformé en points ARCCO et AGIRC. A la retraite, et afin de connaitre votre pension de retraite complémentaire, il vous faudra multiplier votre nombre de points AGIRC et ARCCO par la valeur du point.

A tout moment, vous pourrez demander à l'AGIRC ou l'ARRCO votre nombre de points accumulés au cours de votre carrière.

 Source : retraite2010

Retraite complémentaire : comment ça fonctionne ?

Un actif, quel que soit son statut, cotise pour sa retraite tout au long de sa carrière professionnelle. Non seulement il cotise pour percevoir le moment venu une pension de base, mais également pour une retraite complémentaire obligatoire quelle que soit sa profession. La retraite de base de la Sécurité sociale, versée par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), est la pension principale perçue par un ex-actif dont la gestion est basée sur le principe de répartition. Également gérée par répartition, la retraite complémentaire est quant à elle une pension supplémentaire obligatoire versée par le régime de retraite complémentaire auquel l’ex-actif est affilié. Depuis 1972 en effet, chaque catégorie socioprofessionnelle dispose de son propre régime complémentaire de retraite auquel l’affiliation est automatique pour les actifs concernés.

Un système basé sur la solidarité

Le système par répartition, fondement de la retraite de base et retraite complémentaire, se base sur la solidarité entre les générations. Concrètement, les cotisations des actifs d’aujourd’hui financent le paiement des pensions des retraités actuels. La retraite des actifs d’aujourd’hui sera quant à elle financée par les actifs de demain. Cette solidarité intergénérationnelle se traduit également par l’acquisition de droits à la retraite par les chômeurs, les salariés en arrêt maladie ou encore par les parents en congé parental même si ces personnes ne paient pas de cotisations. De plus, l’obtention d’une allocation de solidarité est possible à partir de 65 ans pour garantir un minimum de ressources aux séniors qui n’ont pas suffisamment cotisé ou qui n’ont jamais travaillé.
L’équilibre financier d’un régime par réparation est étroitement lié au nombre de cotisants et à celui des pensionnés. Toute variation, aussi minime soit-elle, du taux de chômage et du montant des cotisations (influencé par taux de croissance des revenus) impacte directement sur cet équilibre fondé sur un système contributif.

Un système par points

Dans le régime de base, l’assuré valide des trimestres tandis que dans le régime complémentaire obligatoire, il acquiert des points. La valeur de ce point de retraite est réévaluée chaque année. Le montant de la pension de retraite d’un assuré est calculé sur la base de la valeur du point l’année de son départ à la retraite. Tout en respectant le principe de la répartition, le système de retraite universel plébiscité par le gouvernement va abandonner le régime par trimestre au profit d’un régime par points comme pour la retraite complémentaire.

Exemples de régime de retraite complémentaire

  • Régime unifié Agirc-Arrco (en vigueur depuis le 1er janvier 2019) est le régime complémentaire de vieillesse auquel sont affiliés les salariés du secteur privé.
  • Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de la fonction publique d'État et des Collectivités (Ircantec) est le régime complémentaire de vieillesse auquel sont affiliés le personnel contractuel de la fonction publique d’État, territoriale et hospitalière ainsi que les agents contractuels du droit public.
  • RAFP (Retraite Additionnelle de la Fonction Publique) est le régime de retraite obligatoire auquel sont affiliés les fonctionnaires de l’État, territoriaux et hospitaliers. Les magistrats et les militaires relèvent également de ce régime.
  • MSA (Mutualité Sociale Agricole) est le régime complémentaire auquel sont affiliés les exploitants agricoles non salariés.
  • Caisse de retraite complémentaire obligatoire de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI ex-RSI) versent aux artisans, commerçants et industriels indépendants leur retraite complémentaire.
  • L’institution de la retraite complémentaire de l’enseignement et de la création (IRCEC) est en charge de la gestion des régimes de retraite complémentaire (RAAP, RACD et RACL) auxquels sont affiliés les artistes et auteurs d’œuvres originales.
  • La Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) gère 10 caisses de retraite complémentaire : CARCDSF (chirurgiens-dentistes et sages-femmes), CARME (médecins de France), CARPIMKO (infirmiers, masseurs, kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes), CARPV (vétérinaires), CAVAMAC (agents généraux et mandataires non salariés d’assurance et de capitalisation), CAVEC (experts-comptables et commissaires aux comptes), CAVOM (officiers ministériels, officiers publics et compagnies judiciaires), CAVP (pharmaciens), CIPAV (architectes, géomètres experts, ingénieurs-conseils, ostéopathes, psychologues entre autres), CPRN (notaires) et CNBF (avocats non-salariés et salariés).

Retraite complementaire individuelle : un investissement nécessaire pour une retraite tranquille

La cessation d'activité est souvent synonyme de baisse de niveau de vie. Pour bénéficier d’une retraite avantageuse, il est préférable de commencer une épargne au plus tôt pour s’assurer un revenu supplémentaire. L'idéal étant de mixer l'immobilier et les produits d'épargne complémentaire.

Ainsi une fois à la retraite, vous pourrez bénéficier de cette épargne sous forme de rente viagère, locative ou complémentaire. Tous les produits d’épargne sont bons pour préparer sa retraite, mais l'idéal est de trouver les produits financiers les plus adaptés à votre profil.

L'achat de votre résidence principale reste la priorité pour sa retraite

Il existe de nombreux produits de retraite complémentaire mais le premier produit d'épargne pour préparer sa retraite, même si on n'en a pas toujours conscience est d'acheter sa résidence principale. L'idéal est de contracter un prêt qui sera intégralement remboursé quand vous aurez cesser de travailler. Ainsi, votre baisse de revenu sera compensé par l'absence de loyer ou de crédit immobilier.

Comment savoir quel produit de retraite complémentaire vous correspond ?

Le produit de retraite complémentaire est celui qui est adapté :

  • à votre âge
  • à votre budget
  • à votre capacité d’épargne
  • à votre statut professionnel
  • à l'optimisation de vos impôts

Panorama sur les principaux produits de retraite complémentaire

1- Le PERP

Le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) est un produit financier de retraite complémentaire individuelle lancé par la loi  Fillon du 21 aout 2003. Il s'agit d'un contrat d'assurance individuel et facultatif dont l'objectif est d'apporter aux épargnants un revenu régulier à l'âge de la retraite.

Quelques caractéristiques du PERP 

  • C'est un produit d'épargne destiné à tous
  • Les versements sont libres (dans la limite d'un minimum de 50 € à 1 500 € selon les établissements)
  • Les versements permettent d'obtenir une rente viagère
  • Cette rente est versée au moment du départ en retraite
  • Quelques cas de déblocages anticitpés sont possibles, notamment en cas d'invalidité
  • Les versements sont libres

Les avantages du PERP

Les principaux avantages du PERP dans l'optique d'une retraite complémentaire :

  • Produits financiers ouverts pour tous quelque soit votre âge ou votre CSP
  • Produit flexible en terme de versements : Vous pouvez augmenter, réduire ou suspendre les mensualités facilement
  • Déduction possible des versements sur ses revenus d’activité
  • Fiscalité intéressante (surtout pour les gros revenus)
  • Fonds à la sortie non soumis à l’ISF
  • Grand choix de supports d’investissements
  • Sortie possible en capital à hauteur de 20 % pour une primo-accession
  • Réversion possible pour couvrir son conjoint en cas de décès

Inconvéniants du PERP 

  • Pas de déblocage anticipé possible (sauf exception)
  • Frais de gestion parfois importants
  • Rente imposable

2- L’assurance-vie

Le souscripteur (ou assuré) verse une ou plusieurs primes et l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente à la personne nommée au contrat en cas de décès ou de vie à une date déterminée.

Avantages de l'assurance vie 

  • Produit de retraite complémentaire ouvert à tous
  • Versements libres
  • Fiscalité attractive
  • Rendements garantis pour les contrats en euros
  • Sortie en rente ou en capital
  • Grand choix de supports d’investissements
  • Transmission du capital possible à ses proches avec des avantages fiscaux
  • Choix pour une sortie en capital ou en rente
  • Déblocage anticipé possible à tout moment

Inconvénients de l'assurance vie

  • Frais de gestion qui peuvent être importants : Privilégier les contrats sans frais d’entrée
  • La Fiscalité qui peut être pénalisante avant 8 ans de détention

3- Les contrats Loi Madelin

Ces contrats sont des assurances de groupe. Ils s’adressent aux indépendants non agricoles, afin qu’ils se constituent une retraite.

A qui s'adresse un contrat Madelin ?

  • Commerçants / artisans
  • Professions libérales
  • gérants SARL / SELARL
  • gérants non salariés de sociétés de personnes

Avantages du contrat Madelin

  • Fiscalité intéressante
  • Déductibilité du bénéfice imposable jusqu’à 292 928 € (en 2016)
  • Déduction des versements
  • Versements libres
  • Possibilité de faire des versements exceptionnels
  • Réversion possible pour couvrir son conjoint en cas de décès
  • Grand choix de supports d’investissements
  • Fonds à la sortie non soumis à l’ISF

Comment est versée la retraite complémentaire avec un contrat Madelin ?

Les contrats de la Loi Madelin garantissent le versement d’une retraite complémentaire sous forme de rente viagère, de prévoyance complémentaire, ou de chômage.

4- La Préfon

La Préfon est un contrat d'assurance de retraite complémentaire individuel dédié aux fonctionnaires et assimilés (vous pouvez ouvrir un contrat Préfon si vous avez travaillé 2 mois ou plus pour l'état).

Les avantages de la Préfon

  • Eligibilité si vous avez été employé par l’Etat 1 mois dans votre vie (service militaire, internat pour les médecins, vacataire...)
  • Possibilité de racheter toutes vos annuités
  • Versements libres
  • Déduction possible des versements sur vos revenus d’activité
  • Fiscalité intéressante (surtout pour les gros revenus)
  • Fonds à la sortie non soumis à l’ISF
  • Sortie en capital possible à hauteur de 20 % de la valeur de rachat du contrat
  • Réversion possible pour couvrir son conjoint en cas de décès

Inconvénients de la Préfon 

  • Pas de déblocage anticipé possible (sauf exception)
  • Age de liquidation à 60 ans sans pénalité
  • Rente difficile à évaluer
  • Frais de gestion parfois importants

5- L'investissement immobilier

L'investissement immobilier permet avant tout de diversifier sa retraite complémentaire individuelle en investissant dans la pierre.

Avantages de l'investissement immobilier

  • Solution idéale pour se diversifier dans la pierre
  • Effort d’épargne faible car financé en grande partie par l’emprunt
  • Déduction possible de l’ensemble des charges
  • Fiscalité intéressante
  • Rente garantie par les loyers une fois le bien financé
  • Nombreuses solutions possibles : LMNP, Pinel, Malraux, Girardin, ...

Inconvenients de l'investissement immobilier

  • Possibilité d’impayés de loyers
  • Nécessite de frais d’entretien de votre bien
  • Demande du temps si vous gérez, vous ne déléguez pas la gestion
  • Demande de connaître les lois liées à la location (bail, état des lieux, ...)
Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite