Quelques informations à propos du nouvel accord sur l’assurance chômage

Plusieurs mesures qui concernent les demandeurs d’emploi sont établies par ce nouvel accord. Découvrez les dispositions phares de ce texte avec retraite.com.

Les partenaires sociaux ont adopté un accord sur l’assurance chômage dans la nuit du 21 mars au 22 mars dernier. L’accord sur l’assurance chômage instaure de nouvelles mesures qu’il faut connaitre.

Les principales mesures de l’accord sur l’assurance chômage

Le taux de l’allocation journalière accordée aux chômeurs est abaissé à 57 % du salaire de référence (contre 57,4 % auparavant). Si l’assuré touche des indemnités supra-légales, il profitera d’un délai de carence de 180 jours au lieu de 75 jours. Les demandeurs d’emploi qui reprennent une activité rémunérée auront la possibilité de cumuler les indemnisations au chômage. Les chômeurs qui ont trouvé une activité à temps partiel pourront acquérir de nouveaux droits à la retraite dès 150 heures de travail contre 610 heures auparavant. Pour les intermittents du spectacle, les indemnités seront plafonnées à 175 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS).

Les allocations pour les chômeurs seront maintenues jusqu’à 62 ans

Les demandeurs d’emploi pourront toucher des allocations de chômage jusqu’à l’âge de 62 ans, soit un an de plus. Il s’agit d’un allongement de la durée d’allocation pour les seniors afin de les accompagner jusqu’à l’âge légal de départ en retraite s’ils n’arrivent pas à trouver du travail.

Ainsi, à partir du 1er juillet 2014, les demandeurs d’emploi nés à compter du 1er janvier 1955 et qui disposent d’un nombre de trimestres suffisants pour liquider leurs droits à la retraite à taux plein pourront bénéficier d’une allocation chômage jusqu’à l’âge de 62 ans au lieu de 61 ans aujourd’hui. Cette mesure a été modifiée pour qu’elle s’adapte au report de l’âge légal de départ prévu par la réforme de 2010.

De nouvelles mesures pour les salariés de 65 ans et plus

Si les chômeurs nés à partir du 1er janvier 1955 ne disposent pas du nombre de trimestres requis pour toucher une retraite à taux plein, ils pourront toucher des allocations chômage jusqu’à l’âge de 67 ans contre 66 ans actuellement. Cette disposition découle également du report de l’âge du taux plein à 67 ans par la loi du 9 novembre 2010 sur la réforme des retraites.

Les seniors doivent payer une cotisation pour renflouer les caisses de l’Unedic dont le déficit s’élèverait à 37 milliards en 2037, selon les estimations des experts. Avec l’accord sur l’assurance chômage du 22 mars, les actifs de 65 ans et plus devront payer une contribution spécifique de solidarité pour soutenir le régime d’assurance chômage. Rappelons que cette catégorie de travailleurs étaient jusqu’à présent exemptée de cotisations chômage.  Le taux de cette contribution s’élève à 6,4 % : l’employeur paiera les 4 % et le salarié s’acquittera des 2,4 %.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés