La retraite des personnes handicapées et la dernière réforme des retraites

La réforme des retraites préparée par le gouvernement actuel prévoit quelques changements pour les personnes handicapées et les aidants familiaux.

Les personnes handicapées profiteront d’une légère amélioration de leurs conditions de départ à la retraite grâce aux nouvelles mesures instaurées dans le cadre de la réforme des retraites. Étant donné qu’il s’agit d’une réforme menée par le parti socialiste, le projet de loi de 2013 prévoit quelques dispositions aux profits des travailleurs handicapés et des aidants familiaux.

Les principaux changements pour les personnes handicapées

Si la hausse des cotisations de 0,30 point entre 2014 et 2017 concerne les travailleurs handicapés, les pensions et les rentes d’invalidité civiles et militaires des retraités seront revalorisées au 1er avril 2014 et non au 1er octobre 2014. Ainsi, ils ne subiront pas le gel des pensions de 6 mois (avril à octobre) prévu pour les autres retraités.

Aujourd’hui, les personnes handicapées ont le droit de faire une demande de retraite dès 55 ans si elles bénéficient de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou si elles sont frappées d’une incapacité minimale de 80 %. Avec la nouvelle réforme des retraites, la retraite anticipée à 55 ans sera accessible aux personnes handicapées qui présentent un taux d’incapacité minimal de 50 %.
Quel que soit le nombre de trimestres validés au cours de leur carrière professionnelle, les travailleurs handicapés peuvent toucher une retraite à taux plein dès l’âge légal de départ fixé à 62 ans par la réforme de 2010 s’ils touchent l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou bien s’ils sont reconnus inaptes au travail.

Si les personnes handicapées présentent un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 %, ils doivent attendre l’âge de 65 ans pour partir à la retraite avec une pension sans décote, la nouvelle réforme des retraites va leur permettre de partir avec une retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans avec une incapacité minimum de 50 %.

Les avantages qui découlent de la nouvelle réforme pour les aidants familiaux

Les aidants familiaux sont des personnes qui s’occupent à mi-temps ou à plein temps d’un enfant ou d’un adulte lourdement handicapé. Aujourd’hui, ils sont gratuitement et obligatoirement affiliés à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF), mais ils doivent remplir des conditions de ressources pour bénéficier de cette disposition. Avec la nouvelle réforme, il n’y aura plus de conditions de ressources pour l’affiliation à l’AVPF.

Un aidant familial s’occupant d’un enfant lourdement handicapé et exerçant une activité professionnelle peut obtenir un trimestre supplémentaire tous les 30 mois d’éducation dans la limite de 8 trimestres. Les aidants qui s’occupent d’un adulte lourdement handicapé pourront aussi profiter de cet avantage.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite