Le taux de chômage des 50 ans et plus dépasse un nouveau plafond

Le 25 juillet 2014, des chiffres officiels parus dans les médias ont indiqué que le taux de chômage des seniors a haussé de 0,9 % en juin 2014. Il y a actuellement 1,12 million de seniors au chômage en France.

Le ministère du Travail et Pôle Emploi ont diffusé des chiffres qui indique que le taux de chômage des seniors a atteint un niveau record. Une progression de 0,9 % a été enregistrée de mai 2014 à juin 2014 pour la catégorie A : ainsi, 419 000 personnes de la cinquantaine et de la soixantaine inscrits au chômage sont restées inactives en juin 2014.

Une hausse de 11,5 % sur une année

Le taux de chômage des seniors est actuellement très élevé par rapport à celui des demandeurs d’emploi de catégorie A, tous âges confondus :

  • une hausse de 0,9 % contre 0,3 % seulement en juin 2014 ;
  • Une hausse annuelle de 11,5 % contre 4 % ;
  • près de 1,12 million de seniors au chômage contre 5,04 millions de chômeurs au total en France.

Lorsque l’étude porte sur les seniors au chômage qui déclarent une activité à temps partiel ou qui suivent une formation, les chiffres restent élevés : une hausse de 0,9 % en juin 2014 et de 11,3 % sur une année.

 

Les seniors mettent plus de temps pour trouver un emploi

Selon le ministère du Travail, la hausse du nombre de seniors inscrits sur la liste de Pôle Emploi est en partie due au relèvement progressif de l’âge minimal d’éligibilité à la dispense de recherche d’emploi (DRE) depuis janvier 2009. Cette hausse découle également de la fermeture complète du dispositif depuis le début de l’année 2012 et du relèvement de l’âge légal de départ en retraite prévu par la réforme des retraites de 2010.

Le chômage de longue durée explique aussi l’augmentation du nombre de seniors au chômage. Le nombre de chômeurs sans emploi depuis trois ans et plus a affiché une hausse de 0,9 % et s’élève à 642 000 personnes.

Selon les experts, il faut en moyenne 478 jours aux chômeurs âgés de 50 ans et plus pour retrouver un emploi, alors que les sans-emploi de 25 ans à 49 ans n’attendent en moyenne que 280 jours pour retravailler. Pour les jeunes de moins de 25 ans, il suffit en moyenne de 156 jours pour entrer ou pour être réintégrés dans la vie active.

Face à ces constats, la CGT a publié un communiqué le 25 juillet dernier pour préconiser un retour à l’âge de départ en retraite à 60 ans, permettre un départ anticipé avant 60 ans pour les salariés qui subissent un ou plusieurs facteurs de pénibilité et encadrer les ruptures conventionnelles.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés