Chaque année, de nombreux retraités français changent de région

Un nouveau cadre de vie pour la retraite, les jeunes retraités déménagent pour profiter d’un climat plus doux et de prix plus abordables. Leur venue est une aubaine pour les villes d’accueil, mais les responsables n’en ont pas encore saisi l’enjeu.

Les nouveaux retraités sont nombreux à choisir une nouvelle ville pour mieux vivre leurs vieux jours. Ils sont près de 100 000 à changer de région chaque année. Selon les analystes, cette forme particulière d’exode serait économiquement bénéfique pour les villes d’accueil. Décryptage sur retraite.com.

Ces jeunes retraités se sentent libérés des contraintes géographiques liées à leur emploi et voient en leur retraite une opportunité de changer de vie. La plupart d’entre eux rêvent de soleil, de plage ou d’autres particularités qui justifient le choix de leur ville d’accueil.

La côte méditerranéenne, une destination très prisée

Près de 50 000 retraités par an migrent sur la côte méditerranéenne : la plupart d’entre eux viennent d’Ile-de-France, des régions du Nord ou encore de grandes villes comme Lyon et Marseille. D’après l’analyse du sociologue Serge  Guérin, les jeunes retraités qui ont connu « un exode professionnel » ne pensent plus « à revenir au pays ». Ils apprécient la côte méditerranéenne pour profiter d’un climat plus favorable. Certains retraités qui perçoivent des revenus modestes choisissent de s’établir sur la côte atlantique où le coût de la vie est plus abordable.

 

D’autres régions qui se démarquent par certains atouts

Le climat et les plages ne sont pas les seuls critères de choix des jeunes retraités : le taux de migration a augmenté dans presque tous les départements des régions Centre et Poitou-Charentes. Ces villes sont appréciées pour leurs patrimoines culinaires et culturels. En effet, de nombreux nouveaux retraités aspirent à une vie paisible et calme à la campagne, cependant, ils privilégient les circonscriptions qui ne sont pas trop isolées.

L’affluence des retraités peut booster l’activité économique de ces régions : en effet, 8 milliards d’euros de revenus ont changé de région au cours des cinq dernières années. Lorsque les retraités s’y établissent, ils doivent se loger, se nourrir et utiliser des services, même s’ils ne travaillent pas. Ainsi, leur venue contribue à la création d’emploi local.

Pourtant, cet enjeu économique non négligeable reste méconnu et inexploité par les responsables qui n’appliquent aucune politique publique pour attirer les retraités. Les autorités se concentrent plutôt sur une question d’image en indiquant qu’elles ne veulent pas devenir une ville de vieux. Pour attirer les nouveaux retraités, ces départements devraient axer leur publicité sur la santé, la convivialité et le bien-être des habitants. Les infrastructures publiques et les différentes activités constituent également des critères de choix convaincants pour les seniors.

 

Des retraités étrangers qui viennent en France

La France figure aussi parmi les pays européens qui attirent le plus de retraités étrangers : selon les statistiques, ce sont 11 000 seniors étrangers qui viennent s’établir en Hexagone chaque année et la plupart d’entre eux sont originaires de la Grande-Bretagne, des Pays-Bas, d’Allemagne ou encore de Belgique. En 2012, le minimum vieillesse a été versé à 25 167 étrangers résidant en France et 22 880 d’entre eux ne sont pas originaires de l’Union européenne.  

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés