L’ASPA va augmenter à 800 euros au 1er octobre 2014

Le 16 septembre 2014, le premier ministre Manuel Valls a prononcé son discours de politique générale et a déclaré que l’ASPA va augmenter à 800 euros au 1er octobre 2014.

Cette hausse de plus de 1 % équivaut au double de la prévision d’inflation. L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) qui remplace le minimum vieillesse depuis 2006 passera donc de 792 euros à 800 euros par mois.

Ce « coup de pouce » sera accordé à quelque 600 000 allocataires en guise de compensation face au gel des pensions du 1er octobre 2014 au 1er octobre 2015 qui les concerne. Il faut noter que les bénéficiaires de l’ASPA ont déjà profité d’une première hausse de 0,6 % en avril 2014.

Rappelons aussi que la dernière loi de réforme des retraites du 20 janvier 2014 a maintenu la revalorisation de l’ASPA, contrairement aux retraites de base qui seront gelées.

Une hausse prévue par le PLFRSS du 8 août 2014

Cette nouvelle augmentation annoncée par le premier ministre n’est plus une surprise : en effet, elle est déjà prévue dans la loi de financement rectificative du 8 août 2014. Par ailleurs, la ministre des Affaires sociales a déjà parlé de cette hausse dans une interview exclusive publiée sur un site d’informations spécialisé.

Malgré ces deux augmentations, l’ASPA reste inférieure au seuil de pauvreté fixé à 987 euros/mois par l’INSEE. Il faut également savoir que les conditions à remplir pour bénéficier de cette allocation n’ont pas été assouplies et les critères d’octroi restent très restrictifs.

Les bénéficiaires de l’ASPA doivent avoir au moins 65 ans, mais ceux qui peuvent partir en retraite anticipée à cause d’un handicap ainsi que les personnes inaptes au travail avec un taux d’invalidité minimal de 50 % peuvent toucher cette allocation dès l’âge de 62 ans.

 

Qui peut bénéficier des 800 euros par mois ?

Il faut savoir que le montant de l’allocation de solidarité aux personnes âgées varie en fonction des ressources et de la situation personnelle de l’assuré. Seuls les assurés qui ne touchent aucun revenu pourront prétendre aux 800 euros par mois.

Avec un revenu annuel inférieur à 9 503,89 euros, les assurés célibataires percevront la différence entre ce seuil et leurs revenus réels. Par exemple, s’ils touchent 5 503,89 euros par an, le montant de leur allocation s’élève à 333,33 euros par mois (9 503,89 euros – 5 503,89 euros / 12). Si leurs revenus sont supérieurs à 9 503,89 euros, ils ne touchent pas l’ASPA.

Les assurés en couple (concubins, mariés ou pacsés) peuvent également toucher l’ASPA si leur revenu annuel est inférieur à 14 755,32 euros.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés