Réforme de l’épargne salariale : les Français ont des attentes spécifiques

Les Français ont des attentes particulières sur l’épargne salariale. L’épargne salariale est plébiscitée par 52 % des Français pour assurer la préparation de leur retraite.

Si le projet de loi pour la réforme de l’épargne salariale devait être examiné en conseil des Ministres le 10 décembre dernier, les changements décidés ne devraient être applicables qu’en 2015. D’après les résultats du quatrième baromètre annuel du Club de l’épargne salariale, les Français auraient de nombreuses attentes. 54 % des personnes interrogées par Harris Interactive pensent que l’épargne salariale devrait favoriser le partage des profits et 42 % d’entre elles estiment que la part de l’épargne salariale consacrée au financement des retraites devrait être plus élevée.   

L’épargne salariale pour mieux préparer sa retraite

Dans le cadre de ce sondage réalisé par Harris Interactive pour le compte du Club de l’épargne salariale, 73 % des sondés savent que le montant de leur retraite ne suffira pas pour couvrir toutes leurs charges une fois à la retraite. Paradoxalement, 60 % d’entre eux seulement épargnent en vue d’améliorer leurs futurs revenus.

Par ailleurs, ils choisissent en premier lieu les produits d’épargne extérieurs à leur entreprise : 62 % ont souscrit un PEA, une assurance-vie, un livret ou ont acquis des actions ; 32 % ont indiqué qu’ils possèdent des biens immobiliers pour leur retraite. En ce qui concerne les produits d’épargne proposés par les entreprises (PEE, Perco, article 83), 46 % des personnes interrogées en disposent.

Il faut savoir que 76 % des salariés préfèrent acheter un bien immobilier pour préparer leur retraite et 59 % d’entre eux optent pour l’assurance-vie. L’épargne salariale arrive en troisième position dans la liste des moyens les plus efficaces pour financer la retraite (52 % des sondés).   

 

Le desideratum des salariés

Les salariés interrogés sur les changements à entreprendre pour que l’épargne salariale soit plus attrayante n’ont pas hésité à donner des réponses concrètes. 56 % des personnes qui disposent déjà d’une épargne salariale ont souhaité que les conditions de déblocage des fonds soient assouplies et 45 % d’entre elles pensent que les dispositifs d’épargne devraient être simplifiés.

Comme le projet de loi portant réforme de l’épargne salariale devrait reprendre les propositions du Conseil d’orientation de la participation, de l’intéressement, de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarial (Copiesas), ces requêtes particulières devraient être prises en compte. En effet, cet organisme a suggéré une harmonisation des modalités de mise en place de l’intéressement, de la participation et des plans d’épargne salariale parce qu’une grande différence est actuellement constatée en comparant les différents produits qui existent.

Le conseil, la formation et l’information ont été vivement sollicités par 41 % des épargnants pour améliorer la gestion de leur épargne. 34 % d’entre eux veulent être incités à effectuer des investissements avec leur épargne pour mieux préparer leur retraite. Enfin, 28 % réclament plus de transparence de la part des sociétés de gestion et souhaitent être mieux informés sur les placements réalisés avec leur épargne.     

 

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés