Le système de décote serait plus pénalisant pour les femmes retraitées

Premier bilan de la réforme de 2003 publié par la CNAV : les femmes seraient plus affectées par le système de décote. Découvrez les chiffres qui ont mené à cette conclusion.

La caisse nationale d’assurance vieillesse a dévoilé au public le premier bilan de la réforme des retraites de 2003. Les responsables ont décidé d’augmenter la durée de cotisation à 165 trimestres contre 152 trimestres et de réduire la décote qui passe alors à 5 %, contre 10 % avant la réforme. 

Ce bilan devrait intéresser les partenaires sociaux qui recherchent les meilleures solutions pour réaliser des économies et pour sauver les régimes complémentaires Agirc et Arrco. En effet, le document de travail du Medef qui sert de base aux négociations prévoit la mise en place d’abattements temporaires et dégressifs de 62 ans à 67 ans.

Les effets de la réforme ne sont pas les mêmes sur les hommes et sur les femmes

La CNAV a observé les assurés nés entre 1944 et 1948 afin de connaitre l’effet de la baisse du taux de la décote lorsque l’assuré ne dispose pas du nombre de trimestres requis pour le taux plein. La baisse de la pénalité n’aurait pas poussé les assurés à partir en retraite avec une décote.

Cependant, une divergence est constatée lorsque l’étude compare les hommes et les femmes. Le taux des pensions minorées pour les femmes était de 7 % en 1944 et a augmenté à 8 % en 1948. La CNAV a noté que la réforme de 2003 a entrainé la « féminisation » de la population pénalisée par la décote. En revanche, le nombre d’hommes ayant subi une décote est passé de 7 % pour la génération 1944 à 5 % pour les assurés nés en 1948.

 

Une situation qui s’expliquerait par les différences de carrière

D’après la CNAV, ces divergences sont dues aux différences de carrière. En effet, les carrières des femmes sont ponctuées de congés maternités et de congés parentaux. Par ailleurs, elles sont nombreuses à travailler à temps partiel afin d’être plus présentes pour leurs enfants. Ainsi, avec l’allongement de la durée de cotisation, les femmes devront travailler davantage. 

Si 74 % des femmes cherchent un emploi afin de continuer à travailler et d’améliorer le niveau de leur future pension, les hommes sont de plus en plus nombreux à bénéficier du dispositif « carrières longues ». Ils partent en retraite anticipée et touchent une retraite à taux plein : ce qui explique leur âge moyen de départ à taux plein (60,3 ans), inférieur à l’âge moyen des assurés ayant subi une décote, estimé à 60,6 ans.

 

 

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés