Un nouveau décret qui précise les conditions de la retraite progressive

La retraite progressive est un dispositif qui permet de travailler à temps partiel et de percevoir une partie de sa pension à partir de 60 ans. La retraite progressive n’a jusqu’ici tenté que très peu de Français.

Il faut noter que la retraite progressive permet de se constituer de nouveaux droits grâce au travail à temps partiel. Au moment de la liquidation définitive de la retraite, le montant de la pension est recalculé : les trimestres et les points supplémentaires acquis pendant la période de retraite progressive seront pris en compte. Les conditions d’accès à ce dispositif viennent d’être précisées par un décret publié à la fin de l’année 2014.

D’autres conditions précisées par décret

La durée d’assurance requise pour bénéficier du dispositif n’a pas été modifiée : il faut toujours 150 trimestres tous régimes confondus pour profiter de la retraite progressive. En revanche, les modalités de prise en compte des trimestres sont assouplies : les périodes réalisées au sein des régimes spéciaux (RDF, RATP, EDF, SNC etc.) peuvent désormais être retenues.

Pour bénéficier de la retraite progressive, la durée de l’activité à temps partiel ne doit pas être inférieure à 40 % d’un temps plein et ne doit pas être supérieure à 80 % d’un temps plein. Plus concrètement, si la durée du temps plein est de 35 heures par semaine, l’assuré devrait donc travailler pendant une durée de 14 heures à 28 heures par semaine pour être éligible.

 

Modification du montant de la retraite progressive

Le montant de la retraite progressive a également été modifié par ce décret : si auparavant, le barème était fixé par palier, il devient désormais inversement proportionnel à la durée du temps partiel. Ainsi, si l’assuré décide de travailler pendant une durée équivalant à 60 % du temps plein, il percevra une retraite progressive de 40 % du montant total de sa retraite.

Il faut savoir que ce nouveau système de calcul est applicable aux assurés qui veulent bénéficier de la retraite progressive à compter du 1er janvier 2015. Le montant de la retraite progressive reste inchangé pour les Français qui profitent déjà du dispositif.

Les bénéficiaires de la retraite progressive ne pourront pas toucher une partie de leurs retraites complémentaires avant l’âge de 62 ans parce que, jusqu’à présent, les règles des retraites complémentaires n’ont pas été alignées sur celles du régime de base.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés