Des disparités marquées entre les générations concernant l’âge idéal de départ à la retraite

L’âge idéal pour le départ à la retraite

Une récente étude du géant belge des ressources humaines SD Worx met en lumière des écarts marqués entre les générations concernant l’âge idéal de départ à la retraite. En France, il est de 62 ans pour les plus de 55 ans, contre 55 ans pour les 18-34 ans. De fortes disparités sont également observées entre les pays européens sur lesquels porte l’enquête.

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes

Des disparités marquées entre les générations et les pays

Les actifs de plus de 55 ans interrogés par SD Worx en France souhaitent un passage à la retraite à 62 ans, conformément à l’âge légal en vigueur. Cet âge moyen recule dans les États européens voisins : 63 ans en Belgique, 65 ans en Allemagne et au Royaume-Uni, et même 66 ans aux Pays-Bas. Il est à noter que dans ces pays, le départ officiellement autorisé est tardif par rapport à la France : fixé à 65 ans aujourd’hui, il va passer à 66 ans pour les Belges. Pour les Néerlandais aussi, l’âge légal va être retardé d’une année, de 66 ans à 67 ans, ce qui les placerait au niveau des Allemands, déjà à 67 ans actuellement.

Ces réponses diffèrent notablement de celles données par les moins de 35 ans. D’après le sondage, l’âge de départ à la retraite idéal pour les actifs de cette tranche d’âge se situe à 55 ans. Le jeune Néerlandais est pour sa part disposé à travailler jusqu’à 60 ans quand à l’inverse, le jeune Allemand souhaite mettre fin à sa carrière au plus tard à 50 ans.

Les raisons d’un écart intergénérationnel marqué

Selon les auteurs de l’étude, l’écart marqué entre les générations est dû à plusieurs facteurs.
  • Ils mentionnent en premier lieu l’insuffisance des perspectives d’avenir. Avec un horizon professionnel restreint, les nouveaux actifs ne sont pas intéressés par une carrière longue. Du côté des Français de plus de 55 ans, le problème vient d’un manque de formation puisque la préretraite a longtemps été privilégiée. Il en résulte une faiblesse du taux d’emploi des plus âgés (la France affiche le taux le plus bas d’Europe), même après le report de l’âge de départ à la retraite à 62 ans.
  • Les perspectives étant réduites, les probabilités d’augmentations importantes des salaires sont limitées, d’autant que les prélèvements obligatoires sont en constante hausse, ce qui amoindrit le revenu net.
  • La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) évoque pour sa part la crainte des réformes régulières du système de retraite. Les Français préfèrent ainsi partir avant la mise en œuvre de nouvelles règles souvent défavorables.
  • Enfin, le rapport que les personnes entretiennent avec leur travail a considérablement changé au fil des décennies. Pour les jeunes, le maintien de l’équilibre entre les vies personnelle et professionnelle est essentiel. De plus, ils souffrent davantage du stress que leurs aînés. Dans ces conditions, rien ne les incite à rester en activité au-delà du minimum nécessaire.
Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés