Les Franciliens envisagent d’achever leur carrière bien après leurs congénères des provinces

Les actifs seniors établis en Ile-de-France prévoient de partir un peu plus tard que leurs homologues qui vivent dans d’autres régions de l’Hexagone. Découvrez les résultats de ce sondage réalisé par l’INSEE.  

L’INSEE a récemment publié les résultats d’une enquête réalisée en Ile-de-France : selon ces chiffres, plus d’1,6 million de personnes vont prendre leur retraite en Ile-de-France, d’ici 2020. Cependant, la plupart des actifs franciliens partiront à un âge plus avancé par rapport aux seniors actifs des autres régions de France : en effet, ils seront à 29 % à faire une demande de retraite contre 31 % en province.

Un zoom sur les taux de départ en Ile-de-France

56 % des seniors franciliens qui étaient encore actifs en 2009 prendront leur retraite avant l’âge de 61 ans. Ainsi, 722 500 personnes partiront à la retraite après l’âge de 60 ans et 154 000 d’entre eux, soit 9 % ne cesseront de travailler qu’après 65 ans. En province, les seniors actifs l’âge de départ est moins élevé : 61 % d’entre eux partiront avant 61 ans et 7 % seulement après 65 ans.

L’INSEE a réalisé une analyse afin d’expliquer cet écart : les actifs établis en Ile-de-France partent plus tardivement parce qu’ils sont « plus diplômés » et occupent souvent des postes à responsabilité (cadres). Par ailleurs, ils ont commencé leur carrière à un âge plus avancé par rapport aux seniors actifs en province.

L’INSEE a également indiqué que la population francilienne est beaucoup plus jeune : en effet, les personnes âgées de 50 ans à 69 ans ne représentent que 20,8 % de la population de Paris et de ses environs, contre 23,6 % dans les autres régions.

Cette étude a aussi permis de découvrir que « les dix principaux pourvoyeurs de fins de carrière en France » sont quasiment inexistants en Ile-de-France : ce sont entre autres les métiers d’agriculteurs, de bûcherons, de sylviculteurs, d’éleveurs, d’aide à domicile, d’aide ménagère ou encore d’intermédiaires de commerce.

 

Les taux de départ en Ile-de-France d’ici 2020

L’enquête de l’INSEE a indiqué que le nombre de départ en retraite est plus élevé pour certains métiers : par exemple, les cadres administratifs et financiers seront 90 200 à prendre leur retraite en Ile-de-France d’ici 2020, soit 5,5 % du nombre total de départ. Les agents d’entretien seront également nombreux avec 75 500 demandes de retraite jusqu’en 2020, soit 4,6 %. Les enseignants, les cadres de la fonction publique de catégorie A et les employés administratifs de la fonction publique de catégorie C tiennent la troisième place avec 50 000 départs dans chacune de ces trois métiers.

Il faut noter que les taux de départs en retraite ne sont pas les mêmes pour les différents métiers : par exemple, 39 % seront des agents d’entretien, alors que le taux de départ sera de 18 % seulement dans les métiers de l’informatique et des communications d’ici 2020.  

Les métiers de la construction et des transports affichent un taux élevé de départs anticipés (respectivement 21 % et 19 %) et connaitront encore un taux de retrait élevé (31 %) d’ici 2020. Selon l’INSEE, ce phénomène s’expliquerait par le dispositif de pénibilité qui offre des possibilités de départ anticipé.   

 

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés