L’OCDE propose des solutions pour réduire le chômage des seniors en France

L’OCDE a proposé l’application de mesures draconiennes pour réduire le taux de chômage des seniors en France. L’OCDE demande notamment à ce que la période d’indemnisation soit plus courte.

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a publié un rapport sur l’emploi des seniors en France le jeudi 30 janvier 2014 et a profité de cette occasion pour faire des propositions dans le but de réduire le taux de chômage des personnes de plus de 55 ans. Selon L’OCDE, le taux d’emploi des seniors en France figure parmi les plus bas même s’il a connu une hausse au cours de ces dernières années. De 2008 à 2011, 45 % des seniors ont dû passer par une période de chômage avant d’accéder à la retraite.

Réduire les effets des dispositifs contre-productifs

Les représentants de l’OCDE ont indiqué qu’avec les règles en vigueur, les seniors sans emploi ont tendance à attendre l’âge de la retraite au lieu de chercher un nouvel emploi. Par ailleurs, les personnes de plus de 55 ans sont incitées à quitter leur emploi plus tôt. L’OCDE a surtout pointé du doigt la rupture conventionnelle considérée comme trop attractive et trop tentante pour les salariés en fin de carrière, en particulier pour les seniors qui perçoivent une bonne rémunération et qui n’ont plus besoin de chercher un autre emploi jusqu’à l’âge de départ à la retraite. 

L’OCDE estime que la durée d’indemnisation chômage accordée aux travailleurs de 50 ans et plus est trop longue. Ainsi, la suppression progressive de la filière spécifique d’indemnisation pour les seniors devrait être envisagée par les partenaires sociaux pendant la refonte de l’assurance chômage. Il faut savoir que le patronat a déjà fait une proposition dans ce sens, mais les organisations syndicales s’y opposent catégoriquement. L’OCDE préconise alors qu’il faudrait au moins relever l’âge d’accès à cette période d’indemnisation plus longue à 62 ans. Ces mesures permettront de mieux utiliser les sommes dédiées à l’indemnisation des personnes âgées sans emploi et au financement de l’aide à la reprise d’activité professionnelle.

 

Des dispositions pour mieux cibler les contrats de génération

L’OCDE a également indiqué que le contrat de génération devrait encourager le recrutement des personnes de 55 ans et plus, avec une faible qualification professionnelle. Cette mesure permettra d’accélérer le retour à l’emploi qui est le principal « point faible » du marché du travail des seniors. Elle renforcera aussi le maintien de l’emploi, une disposition mise en place par le gouvernement pour lutter durablement contre le chômage.

 

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés