Les Allemands sont de plus en plus nombreux à vouloir profiter de la retraite à 63 ans

Depuis le 1er juillet dernier, la carrière longue permet de partir en retraite dès 63 ans en Allemagne. De nombreux assurés préparent déjà leur dossier et espèrent profiter de cette réforme.  

Les employés des caisses de retraite allemandes ne pourront pas partir en vacances : depuis le 1er juillet 2014, la loi permettant à certains assurés de liquider leurs droits à la retraite à 63 ans est entrée en vigueur et de nombreux actifs ont déposé peur dossiers de demande. Rappelons qu’il s’agit d’une des dispositions les plus emblématiques du gouvernement de coalition dirigé par Angela Merkel, bien qu’elle s’oppose complètement à la tendance de l’Union européenne.  

240 000 bénéficiaires dès 2014

Dès la première semaine de juillet 2014, les responsables de la caisse de retraite ont déjà reçu 50 000 demandes. Un représentant de la caisse d’assurance retraite a indiqué que cette nouvelle loi intéresse un grand nombre d’assurés, mais seules les personnes qui remplissent les conditions pourront bénéficier de ce départ anticipé.

Rappelons que ce texte, voté le 23 mai dernier par l’Assemblée nationale (Bundestag), permet aux assurés allemands qui justifient d’une durée de cotisations de 45 ans et trois mois de partir en retraite à 63 ans. Il faut noter que l’âge légal de départ est actuellement de 65 ans en Allemagne et va progressivement augmenter à 67 ans à l’horizon 2029. À ce moment-là, les bénéficiaires de ce dispositif « carrières longues » devront avoir 65 ans.

Selon le ministère du Travail et des Affaires sociales allemand, 240 000 personnes pourront profiter d’une retraite anticipée pour carrière longue d’ici la fin de l’année 2014. Un expert local a déclaré que les dispositifs de retraite anticipée provoquent toujours un engouement chez la population allemande, même si leur pension sera minorée.

 

Une affluence de départ qui va durement toucher certains secteurs d’activité

Certains conservateurs estiment que cet engouement pour la retraite anticipée constitue un mauvais signal en ces périodes où la population est confrontée à l’augmentation de l’espérance de vie, à un taux de natalité peu élevé et à une bonne tenue du marché du travail.

Les départs anticipés pourraient être nombreux : les responsables de la fédération des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK) redoutent une affluence de départs anticipés qui pourrait pénaliser certains secteurs d’activité où la pénurie de main-d’œuvre constitue déjà un problème majeur.

L’industrie automobile fait partie des secteurs qui seront durement touchés. En revanche, les syndicats qui représentent les salariés sont satisfaits de cette mesure qui va permettre aux ouvriers du bâtiment dont le métier est particulièrement pénible de partir en retraite dans de meilleures conditions. D’autres organisations syndicales réunies dans la confédération DGB projettent d’ouvrir un débat sur un droit au temps partiel pour les personnes âgées toujours actives afin de mettre en place des sortes de « ponts entre la vie active et la retraite ». En 2012, 61,5 % des seniors allemands de 55 ans à 65 ans étaient toujours actifs, contre une moyenne de 48,8 % dans l’Union européenne et 44,5 % en France.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés