Vers une revalorisation de la retraite complémentaire des auto-entrepreneurs

Vers une revalorisation de la retraite complémentaire des auto-entrepreneurs

 

Le système actuel de cotisation pour les auto-entrepreneurs ne génère pas de points de retraite complémentaire. Soucieux d’améliorer la protection sociale de ces travailleurs indépendants et de leur garantir une pension plus conséquente, le gouvernement prévoit de relever progressivement leur taux de cotisation à partir du 1ᵉʳ juillet prochain.

Préparez votre retraite grâce aux atouts de l'Assurance-vie

Comparez gratuitement les meilleurs contrats en assurance-vie

Commencer

 

Hausse progressive du taux de cotisation jusqu’en 2026

Depuis 2018, et leur basculement vers le régime général de la Sécurité sociale, environ 600 000 auto-entrepreneurs exerçant des professions libérales (traducteurs, consultants, experts-comptables, etc.) ont cessé d’acquérir des points pour leur retraite complémentaire. En effet, malgré les 22 % ponctionnés sur leur chiffre d’affaires annuel, ils contribuent désormais uniquement pour l’assurance maladie, la maladie, la maternité, l’invalidité, le décès, ainsi que le régime de retraite de base.

Selon Grégoire Leclercq, président de la Fédération nationale des auto-entrepreneurs (FNAE), « l’Assurance retraite considère ces sommes insuffisantes pour obtenir une pension additionnelle ». Afin d’améliorer la situation de ces travailleurs, un projet de décret prévoit une hausse progressive du taux de cotisation retraite complémentaire.

De 22 % à l’heure actuelle, il augmenterait à 23,1 % à compter du 1ᵉʳ juillet 2024, puis il grimperait à 24,6 % au début de l’année prochaine, jusqu’à atteindre 26,1 % au 1ᵉʳ janvier 2026. Cette règle s’appliquera également à environ 200 000 adhérents à la Cipav, la caisse de retraite des professions libérales (architectes, moniteurs de ski...), qui cotisent déjà partiellement pour leur retraite complémentaire.

Des gains sur la pension variable selon le profil de l’auto-entrepreneur

L’augmentation des cotisations retraite complémentaire devrait se traduire par une amélioration des pensions de retraite des entrepreneurs concernés. La FNAE estime qu’« une cotisation supérieure à 26 % permettrait de générer en moyenne une retraite complémentaire de 75 euros par mois, en contrepartie d’un apport supplémentaire annuel de 500 euros ».

Cependant, ces chiffres sont indicatifs et ne tiennent pas compte des caractéristiques individuelles de chaque entrepreneur, notamment son chiffre d’affaires, sa durée de cotisation et son âge de départ à la retraite.

Des incertitudes sur différents points clés de la mesure

Alors que l’augmentation progressive du taux de cotisation retraite complémentaire jusqu’en 2026 est actée, des incertitudes demeurent quant à l’évolution parallèle du nombre de points de retraite complémentaire obtenus. En l’absence de précisions sur ce point de la part de la direction de la Sécurité sociale, la FNAE demande l’attribution immédiate d’un nombre de points équivalent à celui qui sera octroyé lorsque le taux de cotisation atteindra son maximum, afin de garantir une équité de traitement pour tous les cotisants.

Par ailleurs, la Fédération défend le droit des auto-entrepreneurs à rattraper les cotisations non versées depuis 2018 pour augmenter leur future pension. Dans ce but, elle réclame l’instauration d’un système de rachat de points de retraite complémentaire. Pour l’heure, aucune décision n’a été prise concernant cette proposition.

 

Bon à savoir

Les auto-entrepreneurs sont impactés par la réforme des retraites de 2023 sur plusieurs points. Comme les salariés, leur âge de départ à la retraite sera progressivement relevé à 64 ans d'ici à 2030 et le montant minimum de la pension est revalorisé à 85 % du SMIC. Toutefois, ils doivent déclarer un certain chiffre d’affaires pour valider un trimestre de retraite. Cette condition rend l’acquisition d’une retraite à taux plein plus difficile et plus longue pour ces travailleurs, qui ont souvent des revenus fluctuants ou modestes.

Préparez votre retraite tout en défiscalisant avec le PER

Calculer votre avantage fiscal selon votre effort d'épargne
et déduisez jusqu'à 35194€ de vos impôts en 2024

Commencer

 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Des solutions retraite pour chaque moments de la vie

Toutes nos solutions et simulateurs retraite
Comparateur de maison de retraite

Maisons de retraite

Comparer les meilleurs établissements de retraite pour votre proche

Découvrir
Mutuelle santé

Mutuelle santé

Comparez et économisez jusqu’à 300 € sur votre mutuelle

Découvrir
Bien vieillir à domicile

Bien vieillir à domicile

Toutes les solutions et équipements pour bien vieillir à son domicile

Découvrir
Prévoyance Obsèques

Prévoyance obsèques

Libérez vos proches du financement de vos
obsèques

Découvrir