La réforme 2013 a assoupli les conditions d’accès à la retraite progressive

La réforme des retraites de 2013 a assoupli les conditions d’accès   la retraite progressive. La retraite progressive permet de toucher une partie de sa pension en continuant à travailler à temps partiel.

La retraite progressive est un dispositif qui existe depuis 1988 et qui permet de quitter petit à petit le monde du travail. Ce dispositif permet de travailler à temps partiel et de toucher une partie de sa pension de retraite une fois que le travailleur a atteint l’âge légal de départ et qu’il a validé au moins 150 trimestres. L’assuré continue de cumuler des trimestres jusqu’à ce qu’il décide de liquider définitivement sa retraite.

2400 bénéficiaires seulement en 2012

Bien qu’il existe depuis maintenant 25 ans, la retraite progressive reste méconnue du grand public. En effet, il n'y a eu que 2400 personnes qui ont bénéficié de ce dispositif en 2012. Comme il n’est accessible qu’à partir de l’âge légal de départ à la retraite, il n’intéresse que très peu d’assurés. En effet, à cet âge (60 ans à 62 ans), la plupart des Français ont déjà envie de liquider leur retraite de manière définitive.

Le montant de la retraite accordée par la caisse dépend de la durée de travail à temps partiel comparé à la durée du travail à plein temps au sein de la société :

Si la durée de travail représente de 60 % à 80 % du temps plein, la part de pension versée est de 30 % ;

L’assuré perçoit 50 % de sa pension s’il travaille pendant une durée allant de 40 % à 59,9 % par rapport au temps complet ;

Si la durée travaillée est inférieure à 40 % du temps complet, il touche 70 % du montant de sa pension.

 

Des changements prévus par la réforme de 2013

La nouvelle réforme de 2013 a apporté des changements qui rendent la retraite progressive plus intéressante. Certaines conditions d’accès à la retraite progressive ont été assouplies. Les retraités pourront y prétendre à partir de 60 ans dès 2014. La durée d’assurance requise qui est actuellement de 150 trimestres pourrait être modifiée par décret. Les versements réalisés auprès de tous les régimes obligatoires confondus (public et privé) pourront être pris en compte à partir de 2014. Il faut savoir qu’aujourd’hui, seuls les trimestres validés dans le cadre du régime général, du régime des indépendants et des professions libérales, ainsi que du régime agricole sont considérés.

 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour bénéficier de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici