Seniors en fin de carrière au chômage : une petite retraite insuffisante pour vivre

De plus en plus de seniors en fin de carrière se retrouvent au chômage et ne cotisent pas suffisamment pour toucher une retraite à taux plein. Les ouvriers eu qualifiés sont les plus touchés par ce phénomène. 

Si les réformes successives opérées au cours de ces dernières années ne cessent de repousser l’âge de départ et l’accès à la retraite à taux plein (allongement de la durée de cotisation),le rapport sur « les métiers en 2022 » donne des détails sur l’âge moyen à laquelle les ouvriers et les employés quittent leur dernier emploi.

En général, ces départs prématurés ne sont pas souhaités par les assurés. Ces derniers ont du mal à trouver un nouvel emploi et finissent par atteindre l’âge de départ en retraite sans disposer du nombre de trimestres requis pour liquider leurs droits au taux plein correspondant à leur âge.  

Quelques chiffres sur les conditions de fin de carrière des seniors

Le rapport sur « les métiers en 2022 », reçu par le gouvernement le 28 avril dernier, donne de nombreuses indications sur les conditions dans lesquelles de nombreux actifs finissent leur carrière professionnelle. Au cours de ces dernières années, l’âge moyen auquel les ouvriers peu qualifiés sortaient de la vie active était de 57,3 ans.

Cependant, cette moyenne ne révèle pas les grandes disparités suivantes : 40 % de ces assurés touchaient une pension de retraite au moment de leur départ et étaient nettement plus âgés par rapport à cette moyenne.  22 % d’entre eux sont partis à cause de leur état de santé et ils ont quitté leur emploi bien avant l’âge moyen de 57,3 ans. En revanche, 38 des ouvriers peu qualifiés étaient au chômage et n’avaient plus la possibilité de rechercher du travail après avoir quitté leur dernier poste : ces derniers sont partis aux environs de 57,3 ans.   

Les ouvriers qualifiés, quant à eux, n’ont quitté leur dernier emploi qu’à l’âge moyen de 58,1 ans et 64 % d’entre eux étaient mis à la retraite à un âge plus élevé que cette moyenne. L’âge auquel les employés quittaient leur dernier emploi était similaire à celui des ouvriers qualifiés. Par contre, l’âge moyen de départ de l’entreprise était de 59,9 ans pour les cadres et 67 % d’entre eux étaient en âge de prendre la retraite.

Les métiers les plus concernés par les départs pour des raisons de santé et inaptitude

Si le document n’évoque pas le déficit occasionné par ces départs prématurés et forcés de l’entreprise (maladie ou chômage), mais il faut comprendre que les droits à pension de ces assurés sont considérablement réduits.

D’après ce rapport, voici la liste des métiers les plus concernés par les départs en fin de carrière pour des raisons de santé ou inaptitude : les conducteurs d’engins dans le BTP (31 %), les aides ménagères (28 %), les cuisiniers (26 %), les ouvriers non qualifiés de la mécanique, les employés (25 %), les agents de maîtrise de l’hôtellerie (25 %), les aides-soignants (24 %), les employés de la banque et des assurances (23 %) et les caissières des supermarchés (21 %). Les caissières s’en vont à l’âge moyen de 57,7 ans contre 59 ans pour les vendeurs de rayons.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés