Appareils auditifs : tout savoir sur les démarches

Maintenant à la retraite, vous espérez pouvoir profiter de belles balades dans la nature, de sorties culturelles ou encore de repas entre amis. Le seul petit bémol, c’est que vous semblez ne plus percevoir certains sons, que comprendre une conversation dans le bruit devient difficile, et que les voix au téléphone semblent moins claires... Vous y êtes : vous avez désormais besoin d’un petit coup de pouce pour retrouver votre capacité auditive et pour garder (ou retrouver) une vie sociale épanouie. Comment s’y prendre pour trouver le bon appareil auditif ? Quelles sont les différentes étapes à passer pour réussir son appareillage ?

 

appareils autitifs tout savoir sur les demarches

Aides auditives : de quoi parle-t-on ?

Ici il ne s’agit pas des assistants d’écoute qui vont simplement amplifier les sons mais de dispositifs munis d’un micro-ordinateur capable de corriger une perte auditive, les appareils auditifs. Longtemps, les audioprothèses ont été mal perçues, si bien que de nombreux retraités ayant besoin d’une correction auditive ne se sont pas équipées. Quel dommage quand on sait que porter des aides auditives adaptées dès les premiers signes de perte de capacité auditive aide le cerveau à rester jeune !
Désormais, les appareils auditifs modernes répondent à de nombreuses exigences, à commencer par une extrême discrétion, des capacités de correction puissante, une augmentation de l’autonomie et une utilisation facile dans l’environnement.

Les aides auditives peuvent avoir différentes formes :

  • Contour d’oreille (derrière le pavillon de l’oreille)
  • Micro-contour d’oreille (derrière le pavillon de l’oreille)
  • Intra-auriculaire (à l’entrée du conduit auditif)
  • Invisible (après le premier coude du conduit auditif)
L’appareil auditif est choisi par le patient en fonction de son besoin de correction auditive, mais aussi par rapport à ses préférences, ses habitudes de vie, et bien sûr en accord avec son budget.

Comment faire le point sur son audition ?

Un bruit de sonnette moins bien perçu ? Une musique bien connue qui n’a plus la même résonnance ? Des difficultés à suivre le discours d’une personne dans une assemblée ? Il est temps d’évaluer votre audition auprès d’un professionnel.

Vous avez deux possibilités :

  • Aller dans un centre auditif pour un premier bilan auditif gratuit
  • Prendre directement rendez-vous chez un médecin ORL (seul professionnel apte à faire une ordonnance pour des aides auditives). 
Dans le premier cas, l’audioprothésiste vous propose de passer différents tests d’écoute qui déterminent les sons perçus et les sons non perçus, ainsi que les niveaux de perception. Le test se passe en cabine insonorisée avec un casque ou des écouteurs. Il a simplement une valeur indicative et doit obligatoirement être suivi d’une visite chez un médecin ORL.

Dans le second cas, le médecin ORL examine d’abord les oreilles du patient (otoscopie) pour écarter ou trouver une cause visible des troubles auditifs (un bouchon de cérumen par exemple, un aspect particulier du conduit). Ensuite, il propose un test auditif aussi appelé test d’audiométrie : il détermine le degré et la cause de perte auditive. Le patient peut écouter une première série de sons avec ou sans écouteurs ou casque, puis avec des vibrations sur un os situé derrière le pavillon de l’oreille (os mastoïde). Le bilan permet de déterminer le type de surdité :

  • Surdité de transmission (problème sur les voies de transmission du son au niveau de l’oreille externe ou oreille moyenne)
  • Surdité de perception (dysfonctionnement de l’oreille interne ou du nerf auditif)
  • Surdité mixte

En fonction des résultats, le médecin ORL peut délivrer une ordonnance pour pouvoir réaliser un appareillage adapté chez un audioprothésiste.

Le rendez-vous chez l’audioprothésiste

Ordonnance en main, vous allez chez un audioprothésiste de votre choix (indépendant ou franchisé) pour trouver la correction auditive adaptée à votre mode de vie et à vos besoins.

Ce spécialiste de l’audition a pour mission de vous présenter différents appareils auditifs qui répondent à vos critères :

La forme de l’appareil auditif

  • La forme de votre oreille et de votre conduit auditif
  • Votre besoin de correction auditives
  • Vos habitudes de vie (plus ou moins actif)
  • Votre utilisation des appareils connectés
  • Votre souhait d’avoir un appareil auditif à piles ou rechargeable
  • Vos moyens de financement
Tout audioprothésiste doit vous proposer un essai gratuit sur une période d’un mois, le temps d’évaluer si le dispositif vous convient, de procéder à de nouveaux réglages plus précis, et de voir si vous vous y habituez.

Ce professionnel a aussi un rôle de conseil dans le fonctionnement du remboursement des aides auditives et dans leur entretien. N’hésitez pas à lui poser des questions concernant le Reste à Charge Zéro ou les modalités de reprise de vos anciens appareils s’il le propose.
 
Une fois votre choix d’aides auditives validé, l’audioprothésiste peut vous proposer de réaliser des embouts auditifs sur mesure si le modèle d’audioprothèse le demande (forme intra-auriculaires et invisibles).
 

Bon à savoir : la forme de votre conduit auditif détermine le type d’aide auditif possible. Lorsqu’un conduit auditif est trop étroit, l’audioprothésiste vous orientera vers une autre forme comme le micro-contour d’oreille avec un écouteur déporté et un mini tube auditif quasiment invisible.

Débuter avec des aides auditives, et après ?

Le temps de l’adaptation aux aides auditives est variable d’une personne à l’autre. Plus le patient est volontaire et actif dans cette nouvelle aventure, plus il accepte rapidement ses prothèses auditives.
Les rendez-vous de réglage de vos nouvelles aides auditives sont inclus dans la prestation par oreille définie dans votre devis et ne doivent pas faire l’objet d’un coût supplémentaire.

Dans le cas où une personne récemment équipée ne supporte pas une forme particulière d’aides auditives, il est possible de faire un nouvel essai sur un modèle complètement différent, jusqu’à parvenir à trouver LE bon appareil auditif.

Plusieurs rendez-vous peuvent être nécessaires pour procéder à des réglages numériques ou au changement d’un embout afin d’optimiser le confort du porteur.

Les appareils auditifs connectés équipés du Bluetooth fonctionnent également avec diverses applications mobiles (type TouchControl ou TruLink Hearing Control) : le porteur peut activer et désactiver des options, ainsi que modifier le volume. Certaines applications de fabricants, comme TeleCare, permettent à l’audioprothésiste de réaliser des réglages à distance pour faciliter l’adaptation de la personne nouvellement équipée d’audioprothèses.

Le point sur la prise en charge des aides auditives

Les tarifs des aides auditives actuellement plafonnés vont progressivement réduire, parallèlement à une augmentation du panier remboursé par la Sécurité Sociale. L’objectif étant de permettre à tous de pouvoir s’équiper avec des audioprothèses de qualité sans aucun reste à charge (ce dernier atteignait 850 euros par oreille en 2019.)

Au 1er janvier 2021, pour chaque devis, tout audioprothésiste devra proposer à chaque patient des aides auditives intégralement remboursées (100 % Santé- Classe 1).

Faisons le point sur le contenu de ce panier entièrement remboursé :

  • Toutes les formes d’appareils auditifs
  • 3 options confort et 30 dB d’amplification
  • 12 canaux de réglage
  • 1 mois d’essai gratuit
  • 4 ans de garantie
  • 1 rendez-vous de suivi par an minimum

Les aides auditives de la classe 2 n’auront pas de plafond de tarifs, les prix seront donc libres et fixés par les professionnels de l’audition. La Sécurité Sociale pourra rembourser au maximum 60 % par oreille sur la base de 400 euros, le reste pouvant être pris en charge par la complémentaire santé selon le contrat (un pourcentage de la base de remboursement AMELI).

toutes les actualités actu

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite