Le placement sans consentement assimilable à de la maltraitance psychologique

ALMA 31, une association de soutien aux personnes âgées victimes de maltraitance attire l’attention sur l’absence de consentement en cas de placement en maison de retraite. Les détails sur retraite.com.

Selon les membres de l’association ALMA 31, le placement d’une personne âgée en maison de retraite sans son consentement peut être considéré comme une forme de maltraitance psychologique dans certains cas plutôt extrêmes.

L’association ALMA 31 existe depuis une dizaine d’années et elle est implantée à Toulouse. Des bénévoles sont à l’écoute des personnes âgées victimes de maltraitance et les témoins qui veulent dénoncer des actes de maltraitances sur des seniors ou sur des personnes handicapées.

La personne âgée doit-elle toujours être d’accord ?

Une conférence organisée par l’association le jeudi 19 juin 2014 a permis de connaitre les cas auxquels les bénévoles sont confrontés dans le cadre de leurs activités. La personne âgée doit accepter de vivre en institution avant la signature du contrat. Ses proches doivent au moins solliciter son consentement avant de la placer en maison de retraite.

Cependant, dans la pratique, il est très difficile de savoir si le consentement a été explicite. Pendant la conférence, le problème a été traité devant de nombreux professionnels du milieu qui peuvent également être concernés par ces situations : entre autres des directeurs d’EHPAD, des psychologues, des juristes et des aides à domicile.

Certains héritiers n’hésitent pas à séquestrer et à organiser le placement d’une personne âgée sans son consentement pour pouvoir vendre une propriété familiale. Ces faits ont été rapportés par un infirmier libéral et ce cas a été signalé au procureur de la République.

Un espace d’écoute et de conseils téléphoniques

Depuis 10 ans, ALMA 31 met à la disposition des victimes et des témoins de maltraitance envers les personnes âgées et les handicapées un espace d’écoute et de conseils téléphoniques. Caroline Chapelier-Meeus, la présidente de l’association ALMA 31, a évoqué de nombreuses formes de maltraitance psychologique qui demeure très taboue.

C’est à travers les appels reçus que des témoins (amis, travailleurs sociaux, voisins, etc.) ou des victimes parlent de leurs souffrances : leur chéquier et leur carte bleue sont confisqués, ils sont confrontés à l’isolement et sont même infantilisés.

L’association qui dispose déjà d’une vingtaine de bénévoles est toujours à la recherche de volontaires pour soutenir les personnes âgées. Les bénévoles potentiels peuvent contacter les responsables du lundi au vendredi du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures en appelant le 3977 (numéro national) ou encore le 05 61 21 41 69 le mercredi matin de 8 heures à 12 heures.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés