Maisons de retraite : 541 343 places supplémentaires pour couvrir les besoins en 2040

Selon Cap Retraite, 541 343 places seraient indispensables pour répondre aux besoins de la population à l’horizon 2040. Serait-ce la seule solution pour faire face au vieillissement ?

Selon les chiffres publiés par Cap Retraite, il faudrait 541 343 places supplémentaires dans les maisons de retraites pour faire face au vieillissement de la population d’ici 2040. Par rapport à l’année 2012 (577 953), le nombre de places en maison de retraite sera presque doublé. Les analystes qui ont réalisé cette étude ont quand même indiqué que ce chiffre pourrait être revu à la baisse si le maintien à domicile est amélioré par de nouvelles mesures.

Aucune région ne dispose de places suffisantes

Selon le rapport publié par Cap Retraite, aucune région ne peut satisfaire les besoins de leur population en termes de places en Ehpad. Ce problème est beaucoup plus marqué dans le Nord-Pas-de-Calais, en Ile-de-France et en Haute-Normandie. D’après les projections démographiques, il faudrait créer plus de places dans le Rhône-Alpes, en Ile-de-France et dans les Pays de la Loire (environ 50 000 places dans chaque région) d’ici 2040.

Des places suffisantes, mais des tarifs trop élevés

Ces informations ont surpris certains responsables qui estiment que l’offre en maison de retraite a connu une certaine expansion aux cours de ces dernières années. Ils ont indiqué que les maisons de retraite restent vides parce que les tarifs affichés sont trop élevés et ne sont pas à la portée de tous les seniors qui souhaitent y résider. L’étude réalisée par Cap Retraite a d’ailleurs donné des chiffres concrets pour permettre d’avoir une idée des coûts actuels.

Les résidents paient en moyenne 1 769 euros par mois, mais les tarifs varient considérablement d’un établissement à l’autre. Ils sont plus élevés dans les départements très peuplés : à Paris, il faut payer 3 294 euros par mois, dans les Hauts-de-Seine les tarifs se situent aux environs de 2 806 euros par mois et il faut verser 22 562 euros par mois dans les Yvelines. Les coûts sont plus abordables dans la Meuse et en Vendée (1 342 euros par mois).

Les résidences intermédiaires sont plus plébiscitées

Il faut noter que les établissements médicalisés coûtent beaucoup plus chers : par exemple, le tarif moyen est de 2 440 euros par mois en Seine-Saint-Denis pour des revenus moyens de 1 582 euros par mois). C’est pour cette raison que les personnes âgées préfèrent les résidences intermédiaires : les services qui y sont proposés correspondent beaucoup plus à leurs exigences.

Il existe actuellement un label qui garantit qu’aucun soin forcé n’est effectué dans l’établissement : il s’agit du « label Humanitude ». Les autorités compétentes devraient mettre des outils d’évaluation de la qualité des services en maison de retraites, en Ehpad et dans les Résidences intermédiaires afin de permettre aux seniors de mieux choisir en fonction de leurs besoins et de leur budget.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés