Calcul retraite des paramédicaux

Lorsque les paramédicaux travaillent pour le compte d’une clinique privée ou pour la fonction publique hospitalière avec moins de 15 ans de services, ils cotisent auprès du régime général de la Sécurité sociale pour se constituer une retraite de base. Ils doivent également s’affilier à L’Arrco. L’Agirc est réservé aux paramédicaux-cadres.

retraite des paramédicaux salariésLa retraite de base des paramédicaux salariés

Comme tous les salariés, les paramédicaux doivent cumuler un nombre de trimestres suffisants (variant en fonction de l’année de naissance) pour pouvoir partir en retraite avec une pension à taux plein lorsqu’ils atteignent l’âge légal de départ en retraite.

Le calcul de la retraite de base pour les paramédicaux salariés dépend des meilleures années de salaires, du taux de liquidation et de la durée d’assurance réelle. Pour trouver le montant de sa future pension, il faut appliquer la formule suivante :

Pension de base = Salaire annuel moyen x Nombre de trimestres total x Taux de liquidation / Nombre de trimestres requis

Le salaire annuel moyen est calculé à partir des 25 meilleures années de salaires. Pour les assurés qui n’ont pas travaillé aussi longtemps, toutes les années sont prises en compte dans le calcul de leur pension de base. En principe, le taux de liquidation maximal est égal à 50 % du revenu. Le nombre de trimestres requis varie en fonction de l’année de naissance de l’assuré.

Si ce dernier dispose du nombre de trimestres nécessaires, il pourra liquider ses droits à taux plein dès l’âge légal de départ en retraite. Sinon, il devra attendre l’âge légal du taux plein pour pouvoir toucher une retraite à taux plein. S’il décide quand même de prendre sa retraite avant l’âge du taux plein sans le nombre de trimestres requis, une décote sera appliquée à sa pension et il percevra des revenus plus bas.

Consultez le tableau ci-dessous pour connaitre l’âge légal de départ, l’âge du taux plein et le nombre de trimestres requis qui correspondent à votre année de naissance :

Année de naissanceNombre de trimestres requisAge légal de départAge du taux plein
1952 164 60 ans et 8 mois 65 ans et 8 mois
1953 165 61 ans 66 ans
1954 165 61 ans et 4 mois 66 ans et 4 mois
1955 166 61 ans et 8 mois 66 ans et 8 mois
1956 166 62 ans 67 ans
1957 166 62 ans 67 ans
1958 167 62 ans 67 ans
1959 167 62 ans 67 ans
1960 167 62 ans 67 ans
1961 168 62 ans 67 ans
1962 168 62 ans 67 ans
1963 168 62 ans 67 ans
1964 169 62 ans 67 ans
1965 169 62 ans 67 ans
1966 169 62 ans 67 ans
1967 170 62 ans 67 ans
1968 170 62 ans 67 ans
1969 170 62 ans 67 ans
1970 171 62 ans 67 ans
1971 171 62 ans 67 ans
1972 171 62 ans 67 ans
1973 172 62 ans 67 ans

La retraite complémentaire des paramédicaux salariés

La retraite complémentaire des paramédicaux salariés est basée sur un système en points. Les cotisations versées par les assurés sont converties en points et le nombre de points obtenus dépend de la valeur annuelle du point au moment de chaque versement. Ils cotisent auprès de l’Arrco et les cadres cotisent parallèlement à l’Agirc. Ceux qui n’ont pas fait 15 ans au sein de la fonction publique hospitalière sont affiliés à l’Ircantec.

La formule de calcul de la retraite complémentaire des paramédicaux salariés est la suivante :

Pension complémentaire = Assiette de cotisation x Taux d’acquisition des points / Prix du point du salaire de référence

L’assiette de cotisation varie en fonction du statut du salarié :

 a) Pour le salarié qui cotise à l’Arrco, la tranche 1 correspond à la partie du salaire brut qui est inférieur au plafond de la Sécurité sociale et la tranche 2 est la portion comprise entre le plafond de la Sécurité sociale et le triple de la valeur du plafond de la Sécurité sociale;

 b) Pour les cadres affiliés à l’Agirc, la tranche B est la fraction de revenus comprise entre une fois le Plafond de la Sécurité sociale et quatre fois le plafond de la Sécurité sociale. La tranche C est la partie du salaire entre quatre fois et huit fois le Plafond de la Sécurité sociale.

Le taux d’acquisition des points et le prix d’un point du salaire de référence sont toujours fixés par les autorités compétentes.

Calcul de la retraite des paramédicaux de la fonction publique hospitalière

Il s’agit des agents qui ont effectué quinze ans de services et plus au sein de la fonction publique hospitalière. Ils cotisent auprès de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales et de la fonction publique hospitalière (CNRACL) pour préparer leur retraite. 

La retraite de base des paramédicaux de la fonction publique hospitalière

Le taux de liquidation maximal de leur pension de base est de 75 % du traitement brut indiciaire. Le montant de la retraite de base dépend de la durée de cotisation. L’agent doit disposer d’un nombre de trimestres suffisant pour toucher une pension à taux plein s’il souhaite demander la liquidation de ses droits à la retraite dès qu’il atteint l’âge légal de départ.

La formule à appliquer pour trouver le montant de la pension de base des paramédicaux de la fonction publique hospitalière est la suivante :

Pension de base = Traitement brut indiciaire x 75 % x (Nombre de trimestres acquis / Nombre de trimestres requis)

La retraite complémentaire des paramédicaux de la fonction publique hospitalière

La retraite complémentaire des paramédicaux qui travaillent au sein de la fonction publique hospitalière est similaire à la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP). Il s’agit d’un système de retraite en points et la valeur du point est fixée tous les ans par les responsables. Pour trouver le montant de sa retraite complémentaire, il suffit d’appliquer la formule suivante :

Pension complémentaire = Nombre de points cumulés x Valeur du point x Coefficient de majoration

Le calcul de la retraite des paramédicaux libéraux

Les paramédicaux qui travaillent à titre libéral doivent justifier d’une certaine expérience professionnelle et sont tenus de s’inscrire à l’URSSAF, ainsi qu’à la CARPIMKO. Il est également nécessaire de signer une convention d’assurance maladie.

La retraite de base des paramédicaux libéraux

La retraite de base des paramédicaux libéraux est gérée par la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO), couverte par la CNAVPL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales).

Il s’agit d’une retraite en points : les cotisations des assurés sont d’abord transformées en points au moment du versement à partir de la valeur du point à cette date. Au moment du départ à la retraite, il faut appliquer la formule suivante pour trouver le montant de la pension de base :

Pension de base = Valeur annuelle du point x Nombre de points acquis x Taux de liquidation

Le taux de liquidation dépend de la durée d’assurance réelle et de la durée d’assurance requise pour toucher une retraite à taux plein.

La retraite complémentaire des paramédicaux libéraux

La formule de calcul de la retraite complémentaire des paramédicaux libéraux est similaire à celle qui permet de trouver leur pension de base, mais les taux applicables sont différents.

Pension complémentaire = Valeur annuelle du point x Nombre de points acquis x Taux de liquidation

Quelques conseils pour liquider ses droits dans les meilleures conditions

Avant de faire sa demande de départ en retraite, il est fortement recommandé de bien vérifier son relevé de carrière, un document qui retrace toutes les cotisations versées et les régimes auprès desquels l’assuré a cotisé tout au long de sa carrière. La caisse de retraite envoie le relevé de carrière ou relevé individuel de situation à chaque assuré âgé de 35 et de 50 ans tous les 5 ans, mais il est possible d’en faire la demande à n’importe quel moment. La caisse de retraite fait également parvenir une estimation globale de retraite à ses affiliés tous les 5 ans, à partir de 55 ans.

Ces documents permettent de faire le point sur sa situation et de demander une rectification des éventuelles erreurs ou omissions. Grâce à toutes ces informations, les assurés peuvent également calculer le montant de leur future retraite et trouver une réponse très proche de la réalité. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un simulateur de retraite en ligne.

Chaque assuré a également le droit de demander un entretien information retraite aux responsables de sa caisse afin de bénéficier d’une analyse personnalisée et d’obtenir des réponses concrètes à toutes ses questions.

Si le montant de la pension est trop faible parce que l’assuré ne dispose pas du nombre de trimestres requis pour toucher une retraite à taux plein, il est possible de faire un rachat de trimestres ou un rachat de points. Il existe également des formules, comme le cumul emploi-retraite ou bien la retraite progressive, qui permettent de toucher des revenus plus confortables. Par ailleurs, l’assuré peut attendre d’avoir l’âge du taux plein avant de demander la liquidation de ses droits.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés