Les Français privilégient le maintien à domicile en cas de dépendance

Un récent sondage a permis de savoir que les Français ne veulent pas être placés en maison de retraite en cas de dépendance. 8 personnes sur 10 ont préféré le maintien à domicile.

D’après une récente enquête de la Drees (Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques), les Français ne veulent pas être placés en maison de retraite en cas de perte d’autonomie. Les personnes interrogées étaient peu nombreuses à considérer le placement en maison de retraite comme une solution en cas de dépendance.

Des résultats qui varient en fonction des niveaux de revenus

Que ce soient eux-mêmes ou leurs proches, 80 % des personnes sondées privilégient le maintien à domicile et 20 % seulement envisagent le placement en maison de retraite en cas de dépendance. Certains justifient leur choix par le sentiment de culpabilité ressenti en cas de placement et d’autres par le coût exorbitant affiché par les établissements (un coût moyen de 2 200 euros par mois).

Cependant, il faut savoir que les résultats varient considérablement lorsque les personnes interrogées sont catégorisées selon le niveau de leurs revenus : par exemple, les familles aisées sont plus nombreuses (23 %) à plébisciter le placement en maison de retraite par rapport aux ménages plus modestes (14 %). D’une manière plus générale, 60 % des personnes aisées projettent de confier la prise en charge d’un parent dépendant à des professionnels.

L’État, premier responsable du financement de la dépendance

Sur les 80 % de Français qui privilégient le maintien à domicile, 30 % projettent d’accueillir la personne dépendante chez eux, 30 % s’occuperont de leur proche dépendant à son domicile et 22 % envisagent d’engager des aidants à domicile. Toutefois, d’après le constat de la Drees, lorsque la perte d’autonomie survient, le placement en maison de retraite reste souvent la solution retenue, en particulier lorsque le niveau de dépendance est élevé.

La plupart des personnes interrogées ont évoqué le rôle de l’État et des autorités publiques dans la prise en charge de la dépendance : 70 % des sondés pensent que cette tâche incombe aux pouvoirs publics. Le rôle de l’État dans la prise en charge de la dépendance est soutenu par les seniors de plus de 50 ans.
60 % des Français ont déclaré qu’ils sont prêts épargner davantage pour disposer de revenus suffisants en cas de dépendance.  Lorsque les personnes interrogées sont catégorisées en fonction de leur niveau de vie, les plus aisés sont plus motivés pour augmenter leur épargne.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés