Plus de la moitié des salariés de moins de 25 ans seront concernés par le compte pénibilité

Plus de 50 % des salariés de moins de 25 ans pourront profiter du dispositif de compte pénibilité. Ces chiffres découlent d’une étude réalisée par le ministère du Travail et publiée le 10 décembre dernier. 

La Direction des statistiques du ministère du Travail (DARES) a conclu son étude en indiquant que le compte personnel de prévention de la pénibilité va concerner un grand nombre de jeunes actifs. En effet, 50,3 % des salariés de moins de 25 ans étaient soumis à au moins un risque professionnel en 2010.

Les jeunes sont plus exposés aux facteurs de pénibilité

Les auteurs de cette étude récente ont constaté que plus les salariés sont âgés et moins ils travaillent dans des conditions pénibles : 31,9 % des seniors de 55 ans et plus sont soumis à des facteurs de pénibilité et ils sont moins nombreux que les actifs plus jeunes.

Il faut savoir que les catégories d’actifs les plus exposés sont surtout les intérimaires (62 %) et les apprentis (52,5 %). Les secteurs d’activités les plus concernés par la pénibilité sont, sans grande surprise, le BTP (78,5 %), la réparation et la maintenance (58,8 %) et la logistique (54,8 %).

Rappelons que les comptes pénibilité vont être partiellement mis en place à compter du 1er janvier 2015 et les points cumulés vont permettre aux bénéficiaires de suivre une formation en vue d’accéder à un métier moins pénible, de toucher un salaire de temps plein en travaillant à temps partiel et de bénéficier de trimestres supplémentaires pour partir plus tôt à la retraite.

 

Des résultats peu crédibles

Les chiffres publiés par la DARES doivent, cependant, être examinés avec précaution parce qu’il inclut les fonctionnaires pourtant, ces derniers ne figurent pas parmi les bénéficiaires du compte pénibilité. En effet, ce dispositif est destiné aux salariés du privé. Par ailleurs, les seuils des différents facteurs de pénibilité considérés ne sont pas similaires à ceux prévus par le texte qui prévoit la mise en place du compte pénibilité. Par exemple, la DARES estime que le travail de nuit est pénible à partir de 45 nuits par an, alors que le seuil est de 190 nuits pour bénéficier du compte pénibilité.

Si la Dares a précisé que 39,2 % des salariés sont exposés à un ou plusieurs facteurs pénibles, l’étude de l’impact de la loi de réforme des retraites du 20 janvier 2014 a indiqué que 20 % des salariés du privé pourront profiter du dispositif. La DARES a diffusé un communiqué pour apporter des précisions sur les résultats qu’elle a publiés : le nombre de salariés exposés à des facteurs de pénibilité varierait considérablement en fonction des seuils qui permettent de les définir, mais qualitativement, les caractéristiques des salariés concernés seraient les mêmes.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés