Investir à 50 ans pour un complément de retraite, c’est possible

Investir à 50 ans pour un complément de retraite, c’est possible
Investir à 50 ans n’est pas du tout un problème puisqu’il existe des placements permettant de se constituer un revenu supplémentaire pour la retraite quel que soit l’âge.

Les placements adéquats pour épargner à partir de 50 ans

Il est important de commencer à préparer la retraite assez tôt pour pouvoir se constituer un capital amplement suffisant pour une bonne qualité de vie. Il arrive cependant que les futurs retraités tardent à prendre la décision et ne commence à envisager un revenu complémentaire à la retraite que vers 50 ans. Même à seulement quelques années de la retraite, il n’est pas encore trop tard pour envisager d’investir et d’épargner. Il existe d’ailleurs des placements et des produits d’épargne qui peuvent convenir.

Assurance-vie

L’assurance-vie est un placement à moyen et à long terme qui attire chaque année un grand nombre de souscripteurs. Sa fiscalité est avantageuse et elle propose plusieurs possibilités de sortie que les Français trouvent rassurantes. Avec ses 1700 milliards d’épargne, elle est largement en tête en ce qui concerne les différents placements actuellement disponibles. Un taux d’intérêt permet à l’assurance-vie de dégager des gains qui viennent par la suite s’ajouter au capital. Le souscripteur peut retirer en totalité ou en partie le capital constitué. Il peut également choisir de convertir le capital en rente viagère lui permettant ainsi d’avoir un complément de revenu au moment de la retraite. Pour profiter d’une fiscalité très avantageuse, l’assuré peut laisser son contrat fructifier au-delà de 8 ans. Une fois ce délai dépassé, le taux de prélèvement de l’impôt sur le revenu appliqué sur les gains est de 7,5% contre 35% avant quatre ans et 15% entre quatre et huit ans.

Investir dans la pierre

L’investissement dans la pierre attire toujours les Français quelle que soit la tranche d’âge. Pour préparer sa retraite, l’immobilier reste très attractif. En général, c’est à partir de 50 ans que les Français ont une plus grande possibilité d’épargne dans la mesure où leurs charges diminuent. En effet, c’est aux alentours de cet âge que le crédit immobilier (résidence principale) prend fin et que les enfants ont leur propre vie. Les quinquagénaires peuvent donc se lancer dans l’investissement locatif afin de bénéficier d’une fiscalité avantageux mais aussi d’obtenir un supplément de revenu au moment de la retraite. Ils ont ainsi un quinzaine d’année pour bien préparer leur retraite. Qui plus est, ils peuvent déduire des revenus locatifs différentes charges telles la taxe foncière, les travaux ou encore les intérêts d’emprunt.

Perp

Le Perp est une épargne par capitalisation dont l’objectif de l’épargnant est de disposer d’une rente viagère pour compléter sa pension de retraite. Les cotisations versées sur un Perp bénéficient d’une déduction fiscale de 10% du revenu professionnel dans la limite de 8 fois le PASS. Les rentes qui se dégagent d’un contrat d’épargne Perp sont en revanche soumises à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, comme tel est le cas pour les pensions de retraite de base.

Il faut tout de même préciser que les souscripteurs d’un tel contrat peuvent, sous certaines conditions, demander une sortie en capital. En effet, la réforme des retraites de 2010 accorde aux assurés la possibilité de disposer de 20% du capital constitué au moment de partir à la retraite. En outre, l’achat de la première résidence principale est également une raison suffisante pour récupérer la totalité du capital acquis.

Investissement dans un bien immobilier en nue-propriété

Coût d’achat réduit et fiscalité avantageuse sont parmi les atouts d’un investissement dans un bien immobilier en nue-propriété. Le principe est assez complexe puisque l’investisseur est propriétaire des murs mais il ne peut pas en tirer profit. En effet, il existe un usufruitier du bien à qui revient le droit d’exploiter l’endroit (le louer entre autres). Plus précisément, le droit de propriété de l’immobilier fait l’objet d’un « démembrement ». Ledit démembrement est limiter dans le temps et sa durée peut être signifiée dans l’acte notarié.

En précisant un « remembrement » en 10 ou 15 ans, un quinquagénaire peut parfaitement investir dans ce type de bien puisqu’ il peut prendre possession de son bien au bout de cette période. Il peut ainsi le revendre et faire une plus-value conséquente ou bien l’utiliser pour des revenus mensuels supplémentaires.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés