Le rapport Moreau, enfin entre les mains du gouvernement

Les détails du rapport de la commission pour l’avenir des retraites

Très attendu par les autorités étatiques, par les partenaires sociaux, mais aussi par les Français, le rapport de la commission pour l’avenir des retraites a été déposé par Yannick Moreau auprès du gouvernement le 14 juin dernier. La plupart des mesures proposées ont déjà été divulguées par les médias, mais les 187 pages de ce document qui servira de « boîte à outils » au gouvernement pour l'élaboration de la future réforme des retraites offrent de nombreuses alternatives. Les efforts que tout le monde devraient permettre de combler le déficit à hauteur de 7 milliards d’euros d’ici 2020.


Les suggestions pour les salariés

La commission a préféré l’allongement de la durée de cotisation au recul de l’âge de départ et de l’âge du taux plein. Ainsi, les experts préconisent de porter la durée de cotisation de 41,5 ans à 42 ans en 2024, à 43 ans en 2037 et à 44 ans en 2051. Une autre alternative consisterait à augmenter la durée de cotisation d’un trimestre toutes les deux générations jusqu’à ce que le plafond des 44 ans soit atteint en 2037. Yannick Moreau suggère également que les 44 annuités soient atteintes dès 2028. Cette version accélérée de la réforme permettrait d’atteindre plus rapidement les objectifs fixés.


Pour épargner les salariés qui touchent de faibles rémunérations, les experts de la commission pour l’avenir des retraites recommandent une petite réévaluation de 0,1 point par an pour les cotisations déplafonnées (au-dessus de 1,6 fois le SMIC). Une modification de l’indexation des salaires portés au compte figure également dans le rapport.


Ce qui risque de changer pour les retraités

La désindexation des pensions de retraite de base comme celle qui a été appliquée aux retraites complémentaires (Agirc et Arrco) est l’une des pistes proposées dans le rapport Moreau. Cependant, si elle est retenue, cette mesure ne sera que temporaire. Toutes les alternatives établies par la commission permettront de préserver le pouvoir d’achat des retraités qui touchent une petite pension. L’alignement de la CSG des retraités (6,6 %) à celle des salariés (7,5 %), ainsi que la diminution des niches fiscales et sociales dédiées aux retraités sont recommandés par le rapport Moreau.


Les fonctionnaires sont également appelés à contribuer

Le rapprochement du mode de calcul du public et du privé est conseillé, mais sous certaines conditions : la retraite des fonctionnaires pourrait être calculée sur la base des trois à dix dernières années si leurs primes sont intégrées dans le calcul.
Yannick Moreau n’approuve pas vraiment ce changement et rappelle que les fonctionnaires sont soumis aux taux de remplacement (différence entre le dernier salaire et le montant de la retraite). Par ailleurs, ils seront également concernés par l’allongement de la durée de cotisation.
Avec retraite.com retrouvez toutes les informations nécessaires du rapport de la commission des retraites de Yannick Moreau
 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Des solutions retraite pour chaque moments de la vie

Toutes nos solutions et simulateurs retraite
Votre compte formation

Compte formation CPF

Découvrez votre budget formation disponible à utiliser avant votre retraite

Découvrir
Mutuelle santé

Mutuelle santé

Comparez et économisez jusqu’à 300 € sur votre mutuelle

Découvrir
Bien vieillir à domicile

Bien vieillir à domicile

Toutes les solutions et équipements pour bien vieillir à son domicile

Découvrir
Prévoyance Obsèques

Prévoyance obsèques

Libérez vos proches du financement de vos
obsèques

Découvrir