Actualités

Les retraites complémentaires devraient être revalorisées de 0,5 point inférieur à l’inflation à partir du 1er novembre prochain

Les pensions de retraite complémentaire augmenteront de seulement +0,9 % à compter du 1er novembre 2021

Le 22 juillet dernier, le patronat et deux syndicats ont convenu de sous-indexer les pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco de 0,5 point inférieur à l’inflation, au moment de leur revalorisation en novembre prochain. Ceci devrait permettre de combler le déficit de 4,8 milliards d’euros dans le compte du régime complémentaire occasionné par la crise sanitaire en 2020.

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes

 

Cela veut dire que les pensions augmenteront de +0,9 % en novembre au lieu de +1,4 %, ce qui représente une perte de pouvoir d’achat pour les retraités, notamment pour les cadres. Mais cet accord n’est pas encore validé officiellement, les 3 autres syndicats non-signataires (CGT, FO et CFE-CGC) devront donner leur avis. Pour l’heure, seule la CFE-CGC a annoncé son opposition au texte, la FO ne va pas utiliser son droit de véto, tandis que la CGT n’a pas fait connaître sa position.

L’annulation de cet accord pourrait pénaliser les pensionnés

Selon la Force Ouvrière, l’annulation de cet accord pourrait pénaliser les retraités, car ceci entraînerait un gel des pensions. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une certitude, les organisations syndicales cherchent encore à vérifier cette hypothèse.

En tout cas, cet accord a été conclu dans l’objectif de rééquilibrer le régime complémentaire santé. S’il est validé, sa mise en œuvre se fera après la réunion du conseil d’administration de l’Agirc-Arrco, prévue se tenir le 7 octobre prochain.

Une perte de pouvoir d’achat pour les retraités

La revalorisation de 0,5 point en dessous de l’inflation des retraites complémentaires va entraîner une perte de pouvoir d’achat des retraités. Il se peut toutefois que le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco décide de limiter ceci à 0,3 point ou 0,4 point.

À noter que les gestionnaires de la retraite complémentaire devront prendre en compte le niveau de l’inflation hors tabac au 1er juin 2021, soit +1,4 %.

Pour les cadres retraités du privé, cette sous-indexation des pensions fera baisser sensiblement leur pouvoir d’achat étant donné que la retraite complémentaire représente environ deux tiers du montant de leur retraite.

L’impact sera moins important pour ceux qui touchent la retraite complémentaire moyenne (environ 3 euros par mois).

Calcul retraite : Astuce du mois : partir en retraite sans décote

Si vous souhaitez partir à la retraite dès l’âge légal de départ sans le nombre de trimestres requis pour le taux plein, découvrez les dispositifs suivants et parlez-en à votre employeur : la retraite progressive et le rachat de trimestres.

Astuce du mois : des dispositions efficaces pour partir en retraite sans subir de décote

Si l’âge légal de départ est désormais fixé à 62 ans, les assurés doivent toujours justifier d’une certaine durée d’assurance (variable en fonction de leur année de naissance) pour toucher une retraite à taux plein. Sinon, leurs pensions de base et complémentaires subiront une décote proportionnelle au nombre de trimestres manquant.

Il faut bien comprendre qu’il s’agit d’une minoration définitive et lorsque les droits à la retraite sont liquidés, le montant de la pension accordée n’est plus modifiable. Pour éviter ce scénario, il existe des alternatives qui méritent l’attention des futurs retraités.

La retraite progressive : partir en douceur et améliorer sa pension

Il est possible de demander la retraite progressive à son employeur dès l’âge de 60 ans si le salarié a besoin de plus de temps pour se reposer alors qu’il ne dispose pas d’une durée d’assurance requise pour toucher le taux plein : s’il décide de partir définitivement à la retraite à 64 ans, il touchera une retraite à taux plein, grâce aux trimestres et aux points cumulés au cours de la période de retraite progressive.

Si l’assuré choisit un temps réduit qui équivaut à 60 % du temps plein, il continuera de toucher 60 % de son salaire et 40 % de ses pensions de retraite. Ainsi, il percevra 80 % de ses revenus habituels alors qu’il ne travaillera qu’à hauteur de 60 % de temps plein.

Un rachat de trimestres financé par son employeur

Le rachat de trimestres permet de partir plus tôt que prévu à la retraite avec une pension à taux plein. Il s’agit d’une opération très avantageuse lorsqu’elle est totalement ou partiellement prise en charge par l’employeur. Cette solution est envisageable pour les personnes qui ont atteint ou qui auront bientôt l’âge légal de départ. Il s’agit d’une disposition envisageable dans un cadre collectif tel qu’un dispositif de gestion prévisionnel des emplois et des compétences (GPEC), d’un plan de départ volontaire ou encore d’un plan de sauvegarde de l’emploi. Il est également possible d’en discuter avec son employeur et de s’engager en contrepartie, à liquider ses droits à la retraite dès qu’il est possible de toucher une retraite à taux plein. Il faut noter que l’entreprise peut accorder un financement total ou partiel du rachat à travers le versement d’une prime exceptionnelle ou encore à travers l’utilisation des droits qui découle du compte épargne temps du salarié accompagné d’un abondement.

Il faut tout de même savoir qu’il n’est pas recommandé d’effectuer cette opération s’il reste plus d’une année avant l’âge légal de départ minimal, en particulier si le rachat est financé par l’assuré lui-même. En effet, en cas de chômage, Pôle emploi vous verse des indemnités jusqu’à ce que vous atteigniez le taux plein. Ainsi, le rachat aurait été inutile et risque de vous coûter plus cher que ce qu’il vous rapportera.
Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés