À quel âge peut-on partir à la retraite ?

À quel âge peut-on partir à la retraite ?

En France, le départ à la retraite d’une personne est conditionné à son âge et au nombre de trimestres de cotisation qu’elle a acquis au cours de sa vie active.

En fonction de l’année de naissance, le tableau suivant précise :

  • l’âge légal à partir duquel il est possible de liquider ses droits à la retraite ;
  • le nombre minimum de trimestres requis pour partir à la retraite à taux plein ;
  • l’âge légal de départ à la retraite à taux plein, indépendamment du nombre de trimestres validés.

 

Bénéficiaires soumis à condition de durée d’assurance

 

Bénéficiaires exemptés de condition de durée d’assurance

Année de naissance

 

Âge minimum de liquidation des droits

 

Nombre de trimestres à valider

pour le taux plein

 

Âge permettant un départ à taux plein

Avant 1949

60 ans

160

65 ans

1949

161

1950

162

1er semestre 1951

163

2e semestre 1951

60 ans et 4 mois

163

65 ans et 4 mois

1952

60 ans et 9 mois

164

65 ans et 6 mois

1953

61 ans et 2 mois

165

66 ans et 2 mois

1954

61 ans et 7 mois

165

66 ans et 7 mois

1955 - 1957

62 ans

166

67 ans

1958 - 1960

167

1961 - 1963

168

1964 - 1966

169

1967 - 1969

170

1970 - 1973

171

1973 et après

172

Âge de liquidation de la retraite de base

5 ans après l’âge minimum légal

À taux plein sans prise en compte de la durée d’assurance

À taux majoré pour chaque trimestre supplémentaire acquis après le « taux plein » (0,75 % par trimestre à partir du 1er janvier 2004)

Âge minimum légal

Taux minoré : application d’une décote de 1,25 % par trimestre d’assurance manquant

Taux plein avec durée d’assurance minimale validée

Taux plein sans considération de la durée d’assurance pour les départs dus à l’inaptitude

Taux majoré : application d’une surcote pour chaque trimestre additionnel acquis après le « taux plein » (0,75 % par trimestre à partir du 1er janvier 2004)

Avant l’âge minimum

légal (sous conditions)

Taux plein, sans considération de la durée d’assurance en cas de

départ anticipé dû au handicap ou à une carrière longue

Âge de liquidation de la retraite complémentaire

À partir de 67 ans à taux plein

Pour les personnes affiliées depuis au moins 30 ans à la Cipav à la date de leur 67e anniversaire, une surcote de 5 % est accordée par année pleine de différé. Cette surcote s’applique aux points acquis au titre des 30 premières années de cotisation.

De 62 ans à 67 ans

Pour les bénéficiaires d’une pension à taux plein dans le régime de base : la retraite complémentaire est également accordée à taux plein

Pour les personnes ayant liquidé leur retraite de base avec un abattement : le même taux de décote est appliqué à la retraite complémentaire

Pour les personnes qui n’ont pas liquidé leur retraite de base : une décote de 5 % par année d’anticipation

Avant 62 ans

Pour les actifs ayant liquidé leur retraite de base au motif d’une

carrière

Dans le régime de base, des majorations de durée d’assurance sont accordées aux parents dans les cas suivants.

 

Chaque naissance ou adoption d’un enfant

 

avant le 1er janvier 2010

 

à partir du 1er janvier 2010

Nombre et nature des trimestres d’assurance supplémentaire

4 trimestres au titre de la « maternité » pour la mère

4 trimestres pour l’« éducation » attribués à la mère sauf si le père conteste cette décision et fournit la preuve qu’il a élevé l’enfant seul.

4 trimestres pour l’« éducation »

·         accordés soit à l’un des parents en totalité

·         soit répartis entre les deux parents.

4 trimestres dits « adoption », sauf opposition du père qui peut justifier s’être occupé seul de l’enfant.

4 trimestres pour l’« adoption »

·         accordés soit à l’un des parents en totalité

·         soit répartis entre les deux parents.

 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Glossaire :

  • Âge minimum légal de départ à la retraite : il correspond à l’âge ouvrant droit à la liquidation des droits à la retraite. Depuis la réforme des retraites de 2010, il se situe à 62 ans pour les personnes nées en 1955 et après.
  • Âge légal de départ à la retraite à taux plein : il correspond à l’âge qui donne droit à une pension complète, même sans avoir validé le nombre minimum de trimestres requis. Il est fixé à 67 ans pour les générations nées à partir de 1955.
  • Durée d’assurance : le départ à la retraite est conditionné à la validation d’un nombre minimal de trimestres de cotisation défini en fonction de l’année de naissance du bénéficiaire.
  • Taux plein : il désigne le montant de la pension de retraite sans minoration ni majoration.

Bon à savoir

Les profils suivants sont autorisés à prendre leur retraite à taux plein dès leur 65e anniversaire, indépendamment du nombre de trimestres d’assurance validés :

  • les personnes en situation de handicap ou parents d’enfants handicapés,
  • les personnes ayant eu au moins trois enfants,
  • et sous certaines conditions, les aidants familiaux.
Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Des solutions retraite pour chaque moments de la vie

Toutes nos solutions et simulateurs retraite
Votre compte formation

Compte formation CPF

Découvrez votre budget formation disponible à utiliser avant votre retraite

Découvrir
Mutuelle santé

Mutuelle santé

Comparez et économisez jusqu’à 300 € sur votre mutuelle

Découvrir
Bien vieillir à domicile

Bien vieillir à domicile

Toutes les solutions et équipements pour bien vieillir à son domicile

Découvrir
Prévoyance Obsèques

Prévoyance obsèques

Libérez vos proches du financement de vos
obsèques

Découvrir