Septembre 2023

Retraite : la revalorisation des pensions de 5,2% au 1er janvier 2024

Retraite : la revalorisation des pensions de 5,2% au 1er janvier 2024

 

C'est l'annonce faite par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, ce mardi 26 septembre. Une revalorisation des retraites de 5,2% au 1er janvier 2024 pour contrer la forte inflation de ces derniers mois.

Une revalorisation des pensions tant attendue !

Un chiffre qui va ravir les quelque 15 millions de retraités français en perte de pouvoir d'achat. En effet, avec une inflation autour de 5% cette année, il est bien difficile de maintenir son pouvoir d'achat. A noter que le secteur de l'alimentation est particulièrement touché avec + de 11,2% en 1 an sur certains produits !

La revalorisation sera donc de 5,2% à compter du 1er janvier 2024 pour toutes les retraites et tous régimes confondus. 

Bon à savoir

La revalorisation des retraites au 1er janvier est automatique et son niveau est toujours lié à celui de l'inflation. Pour mémoire, elle avait été de 0,8% en janvier 2023 après une augmentation de 4% en août 2022.

Les minima sociaux également revus à la hausse

Dans le même temps, Bruno Le Maire a précisé que les minima sociaux seraient également revus à la hausse au 1er avril prochain : +4,6%. Sont concernés :

  • le RSA : Revenu de Solidarité Active ;
  • le minimum vieillesse ;
  • l'AAH : Allocation aux Adultes Handicapés.

Concrètement, cela représente 28€ par mois pour un allocataire RSA.

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Retraite complémentaire : quelle revalorisation ?

Les pensions de retraite gérées par l'Agirc-Arrco devraient également être revalorisées, sur le même principe des chiffres de l'inflation. Les partenaires sociaux sont en cours de discussion : plusieurs règles doivent être confirmées pour les quatre années à venir. Les montants de cette revalorisation seront dévoilés et actés pour le 1er novembre.

 

 

Epargne : quels sont les meilleurs placements en cette rentrée ?

Epargne : quels sont les meilleurs placements en cette rentrée ?
 

Une question que tout le monde se pose... surtout en cette période de rentrée marquée par la réforme des retraites et la hausse des taux d'intérêt. Voici nos conseils pour savoir où placer votre épargne en cette rentrée. 

Vers des solutions de placements moins risquées

Si l'on se fie au baromètre annuel du marché des gestionnaires de patrimoine (CGP) mené par BNP Paribas Cardif, l'inquiétude des épargnants est bien palpable. Entre le contexte inflationniste, la hausse des taux de crédit et le contexte géopolitique, la tendance est à une réorientation vers des solutions peu risquées.

D'après ce baromètre, 66 % des Français choisissent aujourd'hui des placements moins risqués, contre 58 % en 2021 et 41 % en 2020. 

Les fonds obligataires

Ils suscitent à nouveau un intérêt en matière de placement, notamment les fonds obligataires datés (durée limitée entre 2 et 7 ans) qui apportent une solution de diversification. En effet, la hausse des taux d'intérêt leur est propice. 

Le rendement espéré pour 2023 est entre 4 et 6 %.

Définition d'un fonds obligataire Il s'agit d'un support d’investissement composé comme son nom l’indique d'obligations, encore appelé OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Ces obligations correspondent à des titres de prêt émis par une entreprise ou un état (les « émetteurs ») pour réaliser, par exemple, des projets de développement. Le prêt est réalisé par des investisseurs professionnels et/ou des particuliers. En contrepartie, les créanciers perçoivent un dividende potentiel régulier.

Les fonds euros

Après plusieurs années de taux d'intérêt bas, 2023 a connu une remontée des fonds euros.  

Le rendement moyen des fonds euros est passé de 1,30 % en 2021 à près de 2 % en 2022. 

Définition d'un fonds euros Créé en 1980, le fonds euros est un support d’investissement sécurisé, spécifique aux contrats d'assurance-vie, de capitalisation ou d'épargne retraite.  

Il s'agit d'une solution retenue par de nombreux épargnants, dans la mesure où :

  • le capital est garanti : non négligeable dans un contexte incertain ;
  • l'épargne reste liquide : à tout moment, les fonds sont disponibles.

Les livrets

C'est LE placement initial lorsque l'on cherche à faire fructifier son épargne. Les livrets bancaires constituent dès lors ce que l'on appelle "l'épargne de précaution". Il s'agit de votre réserve d'argent, disponible à tout moment pour faire face à des dépenses plus ou moins prévues. Il existe de nombreux produits en fonction des établissements financiers, mais on distingue surtout les livrets réglementés des autres non réglementés.

  • Les livrets réglementés sont ceux dont le taux d'intérêt est fixé par le gouvernement. Autrement dit, peu importe l'établissement bancaire, le taux sera toujours le même ;
  • Les livrets non réglementés, ou encore appelés livrets bancaires, ne sont donc pas soumis à des conditions fixées par l'État. Chaque établissement financier fixe alors ses règles.  

 Tour d'horizon des principaux livrets réglementés :

 

Nature Livret   Minimum à l'ouverture   Plafond de versements  Taux net d'impôt Date de mise à jour  Fiscalité
Livret A  1.50 €   22 950 € 3 % 2023 Aucune

CEL

Compte Épargne Logement

300 €  15 300 € 2 % 2023

Imposition pour les CEL ouverts à compter de 2018 (taux forfaitaire de 30 %, ou impôts sur le revenu + prélèvements sociaux)

Livret jeune 15 €  1 600 € Min. 3 % 2023 Aucune

LDDS

Livret de Développement Durable et Solidaire

15 €  12 000 € 3 % 2023 Aucune

LEP 

Livret d'Épargne Populaire

30 €  7 700 € 6,1 % 2023 Aucune

 

Une préférence pour l'épargne retraite

L'épargne retraite n'est pas réservée aux épargnants proches de la retraite... au contraire, il s'agit d'une excellente alternative aux placements classiques.

Le PER - Plan Épargne Retraite - propose ainsi aux Français un produit d'épargne retraite unique, simple et accessible. Il remplace les produits d'épargne retraite tels que le PERP, le contrat Madelin, le Perco et le contrat « Article 83 », qui ne sont plus commercialisés depuis octobre 2020. 

Le PER est un produit souple, alimenté de façon régulière ou au gré de vos rentrées d'argent. Mais attention, il s'agit d'un "placement tunnel" : afin de vous éviter de piocher dans votre épargne, les sommes déposées sur votre PER ne sont pas récupérables avant votre retraite, sauf dans les cas de déblocage anticipés prévus par la loi.

Préparez votre retraite tout en défiscalisant avec le PER

Calculer votre avantage fiscal selon votre effort d'épargne
et déduisez jusqu'à 35194€ de vos impôts en 2024

Commencer

 

Faut-il toujours s'orienter vers l'immobilier ?

Investir dans l'immobilier reste le 1ᵉʳ réflexe à adopter pour se constituer un patrimoine. Que ce soit dans l'acquisition de sa résidence principale ou d'un bien locatif, l'immobilier est une solution pour se constituer des revenus complémentaires. Mais avec la hausse des taux de crédit et le marché tendu des biens, est-ce le bon moment pour s'orienter vers l'immobilier ?

Les taux sont passés en 1 an de 1 % à presque 4 % ! Certaines banques suspendent même les nouveaux prêts immobiliers.

Le contexte n'est certes pas favorable, mais l'investissement immobilier reste une très bonne solution de placement qui apporte :

  • sécurité : un investissement de long terme qui se valorise et se transmet ;
  • accessibilité :  le recours au crédit permet de se lancer dans l'investissement avec peu d'apport ;
  • gain fiscal : en choisissant des programmes dédiés, il est possible d'alléger votre facture fiscale.

Enfin, investir dans l'immobilier est une stratégie solide pour préparer sa retraite ! 

 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Actu réforme : un outil officiel pour traquer les erreurs dans votre carrière

un outil officiel pour traquer les erreurs dans votre carrière
 

Avec la réforme, les risques d'erreur dans votre carrière ne sont pas à exclure. Selon le rapport de la cour des comptes de mai 2021, c'était déjà 1 pension sur 6 qui comportait une erreur de calcul ! Alors la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) lance une plateforme dédiée pour "chasser les trous" dans votre relevé de carrière. 

Des erreurs déjà courantes dans le calcul de votre retraite

C'est un fait, il existe déjà des anomalies dans les relevés de carrière et le calcul des pensions de retraite. Alors avec les nouvelles modalités de la réforme, les risques sont accrus. De nouveaux droits sont accordés, ce qui engendre une complexité supplémentaire.

Pour rappel, la réforme, c'est :

  • un recul progressif de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans ;
  • un nombre de trimestres (172) modifié pour une retraite à taux plein ;
  • une révision du calcul des pensions minimales ;
  • un dispositif de carrières longues plus complexe...

Alors pour faire face à tous ces changements, la CNAV a annoncé la mise en place d'un nouvel outil d'ici à la fin novembre. 

Bon à savoir

Jusqu'à présent, c'est à vous, assurés, qu'appartient le rôle de vérifier les informations sur votre relevé de carrière. Si des anomalies existent, vous devez les signaler et en apporter la preuve. Les erreurs les plus courantes sont celles du nombre de trimestres cotisés.

 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Un nouvel outil pour traquer les erreurs dans votre carrière

L'objectif de cet outil : 

  • repérer les éventuels manquements dans votre carrière ;
  • permettre de signaler les erreurs ;
  • pouvoir déposer sur la plateforme dédiée les justificatifs prouvant les périodes de travail oubliées.

Comment aborder la retraite en toute sérénité avec la réforme

Comment aborder la retraite en toute sérénité avec la réforme
 

La réforme des retraites est entrée en vigueur ce 1ᵉʳ septembre, laissant derrière elle son lot de contestations sociales. Si l’âge légal est passé de 62 à 64 ans, d’autres mesures amènent cependant un souffle de positivité dans le paysage des retraites. Analysons ensemble comment aborder la retraite en toute sérénité avec la réforme !

Ces mesures qui boostent le moral des (futurs) retraités

Inutile de revenir sur la question… l’âge légal de départ à la retraite est progressivement repoussé de 62 à 64 ans d'ici à 2030. Cela concerne les générations à partir de septembre 1961 qui voient leur âge légal repoussé de 3 mois ; puis 62 ans et 6 mois pour les générations de 1962, etc. Mais au-delà de cette mesure phare qui a déstabilisé les Français, la réforme des retraites améliore aussi plusieurs dispositifs qu'il est bon de garder à l’esprit !

La revalorisation des petites retraites

La pension minimale des actuels retraités est désormais de 848 € bruts pour tous les salariés, les artisans, commerçants et les agriculteurs ayant effectué une carrière complète au Smic. Sont ainsi concernés plus de 1,7 million de retraités. Dans les faits, les paiements vont être échelonnés jusqu’en février/mars 2024 avec effet rétroactif.

Le dispositif de retraite progressive plus accessible

Le principe de la retraite progressive est de réduire son temps de travail et de percevoir en même temps une partie de sa pension. À condition bien sûr d’en remplir les conditions d’éligibilité. Les règles issues de la réforme sont les suivantes : 

  • un âge d’accès toujours diminué de 2 ans par rapport à l’âge légal, mais qui augmente naturellement avec la réforme pour passer à 62 ans ;
  • une durée du travail qui pourra être inférieure à l’obligation légale des 24 heures hebdomadaires ;
  • un accès étendu aux fonctionnaires, professions libérales, avocats et salariés non soumis à une durée de travail (VRP, pigistes, salariés rémunérés à la commission...) ;
  • un employeur qui pourra plus difficilement refuser la retraite progressive : une absence de réponse dans un délai de 2 mois vaudra accord et ce dernier devra justifier d'une incompatibilité avec l'activité économique de l'entreprise pour la refuser.

Le cumul emploi-retraite amélioré

Beaucoup de retraités choisissent de cumuler leur retraite avec une activité professionnelle, soit pour rester encore actif et garder un lien social, soit pour palier à leurs petites pensions. Grâce à la réforme, et si vous bénéficiez du cumul emploi-retraite intégral (c'est-à-dire bénéficier d’une retraite à taux plein), vous pourrez désormais déclencher de nouveaux droits à la retraite.

Les carrières longues étendues 

Le dispositif des carrières longues, c’est partir à la retraite avant l’âge légal parce que vous avez commencé à travailler très jeune. Réservé aux assurés ayant commencé à travailler avant 20 ans, la réforme autorise aussi ceux ayant commencé à travailler avant 21 ans à partir plus tôt. 

→ Vous avez commencé à travailler avant 16 ans, vous partirez dès 58 ans ; entre 16 et 18 ans à 60 ans ; entre 18 et 20 ans à 62 ans ; avant 21 ans à 63 ans.

La prise en compte des TUC et de certains stages

Les contrats d’utilité collective (TUC) et certains stages des années 1980 se verront maintenant attribuer des trimestres. Ainsi, chaque période de 50 jours ouvrira droit à un trimestre.

Ces réflexes à adopter pour aborder la retraite en toute sérénité

Et si vous abordiez la retraite en étant totalement acteur de votre bien-être ? En effet, dans le contexte actuel d’inflation et d’incertitudes, il est préférable (et dans la mesure du possible) de se constituer des revenus supplémentaires en misant sur l’épargne retraite. C’est la seule façon de maitriser son avenir en fonction de ses propres besoins.

Ouvrir un PER - Plan Épargne Retraite

Le PER est un produit 100 % dédié à la retraite dont le fonctionnement est simple. Vous versez régulièrement de l’argent tout au long de votre vie active que vous récupérez sous forme de capital ou de rente au moment de la retraite. 

Bon à savoir

Le PER est un placement “tunnel”, c'est-à-dire que les sommes versées ne sont récupérables qu’au moment de votre retraite.

Il existe cependant des cas de déblocages anticipés prévus par la loi : 

  • fin des droits à l’assurance-chômage ;
  • invalidité ;
  • décès du conjoint ou partenaire de Pacs ;
  • surendettement ;
  • cessation d’activité suite à une liquidation judiciaire ;
  • acquisition de la résidence principale.

Préparez votre retraite tout en défiscalisant avec le PER

Calculer votre avantage fiscal selon votre effort d'épargne
et déduisez jusqu'à 35194€ de vos impôts en 2024

Commencer

 

Se constituer une assurance-vie

C’est LE placement préféré des Français ! L’assurance-vie a de multiples facettes puisque vous pouvez faire fructifier votre argent, protéger vos proches, défiscaliser, transmettre… et bien sûr préparer votre retraite. L’avantage est de pouvoir choisir une gestion sans risque avec des supports en fonds euros (un rendement garanti) ou bien une gestion plus audacieuse avec des supports plus ou moins risqués. 

Bon à savoir

Les assureurs directs offrent les meilleurs rendements du marché avec des frais en deçà des banques ou des assureurs traditionnels. Il faudra en contrepartie gérer votre contrat en ligne sans conseiller dédié, mais avec généralement des supports disponibles en ligne ou par téléphone.

Les 5 meilleurs contrats d'assurance-vie sélectionnés par Retraite.com

Courtier/Contrat Performances 
2023 *
Promo à
l'ouverture
Demande de
documentation
GARANCE LOGO FOND EMERAUDE RVB 1 3,50 %
100 % sécurisé
en fonds Euros
RDV personnalisé avec 
un conseiller 
En savoir plus
logo placement direct Jusqu'à 4,10 %
sous conditions
  En savoir plus
1200px Fortuneo 2 2.20 %  Jusqu'à 300 € offerts * En savoir plus
logo yomoni Entre 2,5 % et 18,6 %   RDV personnalisé avec 
un conseiller 
En savoir plus
logo linxea 2,50 %   En savoir plus

* Offres sous conditions à valider sur la page de l'assureur / courtier

Investir dans l’immobilier

C’est sans conteste le premier réflexe à adopter ! L’immobilier reste en effet le principal effort d’épargne à mettre en place. À commencer par être propriétaire de sa résidence principale. Car une fois à la retraite, le crédit lié à l’acquisition (maison ou appartement) est souvent remboursé, ce qui compense la baisse de revenus liée à la pension de retraite.

L’immobilier locatif est ensuite une excellente alternative pour se constituer des revenus supplémentaires.  

Bon à savoir

Investir dans l’immobilier locatif représente aussi une solution de défiscalisation grâce à des programmes comme le Pinel ou encore l’acquisition de résidences de services séniors ou étudiants.

Enfin, préparer sa retraite en toute sérénité, c’est aussi s’informer sur ses droits et les démarches nécessaires pour liquider sa pension. Vous pouvez, à n’importe quel moment, télécharger votre relevé de carrière sur le site de l’assurance retraite et ainsi visualiser votre carrière. Pensez-y !

 

Votre bilan retraite gratuit en 3 minutes !

Comparez, simulez et soyez accompagnés par nos experts
afin d’aborder sereinement votre retraite en complétant vos revenus grâce au placement qui vous correspond le mieux

Commencer mon bilan retraite

Des solutions retraite pour chaque moments de la vie

Toutes nos solutions et simulateurs retraite
Comparateur de maison de retraite

Maisons de retraite

Comparer les meilleurs établissements de retraite pour votre proche

Découvrir
Mutuelle santé

Mutuelle santé

Comparez et économisez jusqu’à 300 € sur votre mutuelle

Découvrir
Bien vieillir à domicile

Bien vieillir à domicile

Toutes les solutions et équipements pour bien vieillir à son domicile

Découvrir
Prévoyance Obsèques

Prévoyance obsèques

Libérez vos proches du financement de vos
obsèques

Découvrir