Assurance dépendance : comment choisir son contrat

Avant de souscrire une assurance dépendance, il est important de comprendre qu'une assurance dépendance permet de se prémunir financièrement en situation de perte d’autonomie. En contrepartie du paiement d'une prime mensuelle définie à l'avance, vous recevrez, en cas d'accident ou de perte d'autonomie, une rente mensuelle. 

assurance dependance

L’estimation des besoins est importante avant de souscrire une assurance dépendance

La protection contre la dépendance est fondamentale si vous souhaitez vous prémunir contre une perte d'autonomie pour vos vieux jours. En effet, en cas de dépendance, les charges liées à votre quotidien peuvent vite s'avérer onéreuses (aménagement de votre logement, aide à la personne à domicile, soins...).

Avant de souscrire un contrat de dépendance, il est donc important de bien évaluer vos besoins.

Les contrats d'assurance dépendance

Avant de souscrire à un contrat, il est conseillé de contrôler les garanties proposées : sont elles suffisantes pour vos besoins ?

  • Afin d'estimer le montant de la rente nécessaire en cas de perte d'autonomie, il est conseillé de calculer le "reste à charge". Il s'agira alors de prendre en compte votre pension de retraite, les aides publiques et les charges relatives à la perte d’autonomie qui excèderaient vos ressources. Une fois ce reste à charge calculé, vous pourrez estimer plus facilement le montant de la rente supplémentaire nécessaire à votre potentiel dépendance.
  • Sachez que la dépendance partielle est également couverte par certains contrats. 
  • D'autres contrats proposent le versement d’un capital (par exemple 10 000 euros) 

Avant de souscrire une assurance dépendance, le choix des bonnes garanties est essentiel :

  • Pour le financement de l’adéquation du domicile de la personne handicapée, la majorité des contrats envisagent de verser un petit capital (500 euros, 1000 euros...) en plus du versement de la rente. Si quelques assureurs requièrent des preuves des travaux, les autres ne sont pas exigeants et le bénéficiaire peut dépenser librement cette somme. 
  • Des prestations quelquefois facturées en option sont mises en avant par quelques contrats. Par exemple, en cas d’immobilisation passagère (suite à une chute), l’aide à domicile est prise en charge, l’assistance dans la recherche d’un établissement spécialisé...Il sera nécessaire de vérifier si ces prestations sont déjà proposées par votre complémentaire santé ou non.

Il est indispensable d’observer le coût de l'assurance dépendance et son évolution

Le coût d'une assurance dépendance est fonction des montants de garantie couverts et de l'âge auquel vous allez souscrire votre contrat. Vers 60 ans, prévoyez de débourser mensuellement entre 40 et 50 euros pour assurer une couverture confortable.

Si l’intéressé est engagé à régler la prime à vie, au fil du temps, la compagnie se réserve le droit d’accroître le montant de la prime. Pourtant, un contrat dépendance dure quelquefois trois décennies et rien ne présage que l’intéressé sera toujours capable de la payer.

Même si la personne devient dépendante, quelques contrats n’attribuent aucun versement d’une rente dans le cas où vous arrêtez de verser la prime. En revanche, d’autres contrats comme à la Macif ou avec les plans autonomie du Crédit Mutuel garantissent le règlement d’une portion de la rente au cas où la personne a payé les primes pendant au moins 5 ou 10 ans.

Être vigilant avec le questionnaire médical

Le souscripteur de l'assurance dépendance devra remplir une déclaration de bonne santé ou un questionnaire médical. Si la santé de la personne est délicate, la compagnie pourra refuser d’assurer ou acceptera moyennant une surprime. Les fausses déclarations sont à éviter. Au cas où l’assureur arrive à justifier que des informations ont été cachées, il pourrait diminuer le montant de la rente, voire l'annuler.

En cas de maladie ou d'accident ...

Si suite à un accident, la personne devient dépendante, la protection est immédiate.
En revanche, l’assureur ne prendra pas en charge une dépendance relative à une maladie dont sa déclaration a été effectuée moins de 12 mois après la souscription. Pour les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, ce délai de carence peut être ramené à 3 ans.

Attention aux Labels présentés par les assureurs

Eviter de mettre trop de confiance dans les labels présentés par les assureurs, tel que le Label GAD (Garantie assurance dépendance). Actuellement de nombreux contrats portent ce label, créé par les assureurs, qui n’est pas très contraignant. 

Des conditions sont requises afin d’obtenir ce label. Le contrat doit couvrir la perte d’autonomie totale et définitive (trouble des fonctions cognitives ou la personne est incapable d’accomplir seule 4 des 5 actes fondamentaux de la vie quotidienne). Il doit garantir le versement d’une rente mensuelle de 500 euros minimum. Si la personne ne perçoit aucune pension d’invalidité et que sa prise en charge n’est pas totale (100 %), le contrat doit permettre la souscription avant ses 50 ans sans formalité médicale. Enfin, il faut que le contrat envisage la réévaluation des primes et des rentes.

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes
Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés