Comment vivre avec ses soucis d’incontinence ?

L’incontinence est un phénomène lié au vieillissement, qui affecte surtout les personnes âgées de plus de 70 ans. En raison de son impact sur le moral et la vie sociale du senior, celui-ci a du mal à vivre avec. Heureusement, des solutions existent.
 
incontinence

Adopter de bonnes habitudes et oser en parler à son médecin

 
Avec l’âge, les muscles se relâchent, y compris ceux du périnée et du sphincter. L’incontinence est donc naturellement due à la vieillesse.
Toutefois, il existe des facteurs aggravants, notamment les activités nécessitant un effort particulier, qui peuvent entrainer à lâcher des jets involontaires, ou encore le surpoids.
 
Pour limiter ou prévenir l’incontinence, il faut essayer de modifier ses habitudes :
  • Éviter les activités brusques et le port d’objets lourds qui favorisent l’incontinence à l’effort ;
  • Pratiquer régulièrement un sport modéré ;
  • Adopter une alimentation saine pour éviter le surpoids ;
  • Mettre en place des habitudes de miction, qui aident à maitriser l’incontinence.
Les maladies neuro dégénératives aggravent aussi l’incontinence liée à la vieillesse.
 
Par ailleurs, il est important de parler de ces problèmes au médecin, même si pour beaucoup cela relève du tabou. En effet, des médicaments peuvent être prescrits par le praticien pour réduire l’incontinence.
 
Chez les femmes ménopausées, par exemple, l’incontinence urinaire est en partie liée au manque d’œstrogènes. Il est donc possible de prendre des hormones pour pallier ce déficit, et améliorer ses fonctions urinaires.
 
Outre les médicaments, le médecin peut proposer des séances de rééducation. Cela peut inclure la rééducation périnéale, ainsi que l’apprentissage pour régulariser les mictions. Le but est d’éviter d’être débordé : savoir uriner avant de ressentir une envie impérieuse impossible à contenir, ou bien savoir espacer les passages aux toilettes pour une personne qui a envie d’y aller trop souvent.
 
En dernier recours, pour les personnes réellement gênées par leur état, l’intervention chirurgicale est envisageable. Ce type d’opération doit s’effectuer avec l’accord du patient, de son médecin traitant et du chirurgien spécialiste.
 

Choisir des protections adaptées

 
Qu’il s’agisse d’incontinence légère, modérée ou lourde, il existe des protections spécifiquement conçues pour les seniors.
Même si une personne peut ressentir de la gêne et se croire diminuée en portant des changes comme un bébé, il est impératif de mettre des protections afin de continuer à vivre normalement malgré les soucis d’incontinence.
 
Aujourd’hui, il existe différents dispositifs à la fois discrets et efficaces, qui accompagnent les personnes atteintes d’incontinence au quotidien :
  • Des protections anatomiques de type coque ou serviettes ;
  • Des sous-vêtements absorbants ;
  • Des changes complets et alèses pour la nuit.
Vous pouvez essayer différents produits d’incontinence avant de trouver le mieux adapté à vos besoins. Pour cela, il faut tenir compte de votre morphologie, mais aussi de la qualité et du confort fournis par le produit.
 
Ainsi, il convient de privilégier les voiles textiles de qualité, avec un dispositif permettant de neutraliser efficacement les odeurs gênantes.
 
Une fois que vous avez adopté une protection particulière, vous serez à l’aise dans toutes vos activités et vos interactions sociales.
 
En même temps que les produits, il faut choisir des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise, sans risque de montrer des traces disgracieuses d’un slip absorbant ou de la ceinture d’un change, par exemple.
 
Pour les seniors encore relativement capables de se maitriser, la chaise percée placée dans la chambre représente une solution intéressante. Elle permet de prévenir l’incontinence nocturne en évitant les pertes dans le cas où les toilettes se trouvent trop loin.
 
Une protection adaptée permet aux personnes âgées de maintenir leur autonomie malgré les soucis d’incontinence. Notons que les couches pour adultes peuvent être prises en charge selon le cas par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), la mutuelle du senior ou l’Allocation personnalisée d’autonomie, qui est destinée à favoriser le maintien à domicile des seniors en perte d’autonomie.
Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés