Calcul des pensions de retraite : des cas fréquents d’omission

Que faire en cas d’erreur de calcul de votre pension de retraite ?

Trimestres non comptabilisés, malus Agirc-Arrco mal calculé, congé de maternité non pris en compte… De nombreux cas d’omissions et d’incohérences peuvent survenir dans le calcul de votre retraite et rogner la pension qui vous est due. Retrouvez dans cet article les conseils pratiques pour éviter ou corriger les erreurs de calcul susceptibles de minorer votre pension de base et complémentaire.

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes

1 – Bien préparer son dossier de demande de retraite

Il n’est pas rare que le décompte des trimestres ne corresponde pas aux cotisations réellement effectuées en raison d’erreur de calcul commise par l’employé en charge de votre dossier.

C’est d’ailleurs l’un des cas d’anomalie le plus souvent rencontrés par certains assurés au moment de toucher leur première pension de retraite.

De nombreux témoignages font état de trimestres non pris en compte dans le calcul de leur pension de base et/ou complémentaire.

Dans un tel cas de figure, il est crucial de signaler le plus tôt possible la période incomplète afin que la Cnac ou l’Agirc-Arrco puisse rectifier son erreur.

Soulignons que le délai de recours amiable pour les salariés du privé est seulement de 2 mois à compter de la notification du montant si l’erreur de calcul est avérée.

Pour éviter un tel scénario, vous devez vérifier assidument vos droits au moyen des relevés de carrière au moment de constituer votre dossier de demande de retraite.

--> ACCÉDER AU SIMULATEUR DE RETRAITE GRATUIT

2 – Garder les preuves des périodes spéciales

Si durant votre carrière, vous avez eu des périodes creuses (congés de maternité, arrêts maladie, CDD non renouvelé, etc.), il est important d’en garder les justificatifs et les faire transmettre à la Cnav ou caisse Agirc-Arrco au moment de la liquidation de votre retraite.

Gardez cependant à l’esprit que le calcul de votre pension complémentaire se fait sur la base des points liés à vos périodes d’activité et non des trimestres.

Vous pouvez alors, le cas échéant, procéder à un rachat de trimestres pour augmenter les revenus de votre retraite.

3 – Faire attention au malus Agirc-Arrco

Rappelons que le dispositif de décote mis en place par l’Agirc-Arrco fait référence à l’âge du taux plan et non à l’âge de départ à la retraite, qui est de 62 ans.

Renseignez-vous bien sur les modalités d’application du malus Agirc-Arrco afin d’éviter les erreurs d’incompréhension qui peuvent donner lieu à de mauvaises surprises.

--> ACCÉDER AU SIMULATEUR DE RETRAITE GRATUIT

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés