Vers une réforme du cumul emploi-retraite et de la retraite progressive

Vers une réforme du cumul emploi-retraite et de la retraite progressive

Le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye aborde avec les partenaires sociaux les améliorations à apporter au cumul emploi-retraite et à la retraite progressive, deux dispositifs très encadrés actuellement et donc très peu utilisés par les Français.

Réforme des retraites : réflexion sur le cumul emploi-retraite et la retraite progressive

Le haut-commissariat à la réforme des retraites mené par Jean-Paul Delevoye et les partenaires sociaux poursuivent la concertation autour de la réforme des retraites. Si le calendrier actuel se maintient, les conclusions de ces nombreuses séances avec les syndicats et le patronat seront présentées au gouvernement au mois de juillet prochain.

Pour inciter les Français à retarder suffisamment longtemps leur départ à la retraite, la réforme des retraites prévoit d’assouplir les règles régissant deux dispositifs très peu utilisés actuellement : le cumul emploi-retraite et la retraite progressive.

Réforme du dispositif cumul emploi-retraite

Les règles très restrictives du dispositif cumul emploi-retraite le rendent peu intéressant aux yeux des retraités. En effet, ils ne sont actuellement que 500 000 séniors à exercer une activité professionnelle rémunérée après avoir liquidé leurs droits à la retraite. Le ministère du Travail a d’ailleurs souligné que ces cinq dernières années, seuls 5 à 6 % des retraités sexagénaires touchent un revenu professionnel en plus de leur pension de retraite. Selon l’OCDE, la France doit améliorer le taux d’emploi des 60-64 ans de 30 %, un chiffre largement inférieur à la moyenne européenne qui est de 42 %. Pour ce faire, elle doit privilégier les retraites flexibles ou à la carte.

Pour l’heure, le revenu professionnel perçu par un retraité qui bénéficie du dispositif cumul emploi-retraite n’ouvre aucun droit à la retraite même si une cotisation vieillesse y est prélevée. La réforme des retraites actuellement en préparation pourrait apporter une certaine souplesse à cette condition. En effet, le haut-commissaire à la réforme et les représentants sociaux réfléchissent à la possibilité d’accorder de nouveaux droits à la retraite aux retraités qui reprennent une activité professionnelle.

Réforme de la retraite progressive

Peu utilisée ou méconnue des Français, la retraite progressive est pourtant un bon moyen de sortir progressivement de la vie active. Le dispositif permet la liquidation partielle des droits à la retraite et de diminuer le temps de travail dès 60 ans. Jusqu’à la liquidation totale de ses droits, le bénéficiaire d’une telle mesure travaille donc à temps partiel, cotise pour l’assurance vieillesse et acquiert des droits à la retraite. En 2016, le nombre de séniors ayant demandé leur retraite progressive n’était que de 13 000. La réforme des retraites du Président de la République Emmanuel Macron veut apporter plus de souplesse aux règles qui régissent ce dispositif afin d’encourager les futurs retraités à y avoir recours.

En bref, le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye veut développer le cumul emploi-retraite et la retraite progressive. Il a cependant souligné dans le document de travail transmis aux représentants sociaux que la « neutralité financière » sera respectée (décote à vie en cas de liquidation partielle avant 62 ans et surcote en fonction des années passées à travailler après l’âge de la retraite).

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite