Retraite « complète » ou pleine : quid de son obtention ?

La retraite « complète », une notion restée floue

À l’approche de la retraite, les personnes sont de plus en plus intéréssés par la recherche d’une pension « complète » ou « pleine », mais elles n’ont aucune idée précise de la définition du terme en lui-même.

Quand bénéficier d’une retraite complète ?

Les discussions des pré-retraités tournent toujours autour des conditions financières idéales de la retraite « complète », « pleine » ou encore « entière ».

Encore, il faudrait savoir s’il s’agit d’une pension sans décote. En général, retraite complète est assimilée à retraite à taux plein, sans diminution de la pension de base, ni de la complémentaire Agirc-Arrco.

Il ne faut pas oublier qu’il est possible de jouir du taux plein sans avoir à justifier le nombre de trimestres, auquel cas la pension de base sera définie au prorata et pas « entière ». Cette situation se présente par exemple :

  • si la personne part à l’âge du taux plein automatique, c’est-à-dire à 67 ans actuellement,
  • si elle a contribué à un autre régime non salarié,
  • si elle s’est acquittée de ses cotisations à l’étranger,
  • si elle a racheté des trimestres en option 1,
  • si elle a été déclarée inapte au travail et qui explique son départ à la retraite,

Pour mieux expliquer cette situation, si vous partez avec 164 trimestres, or vous devez en justifier 167 – car vous êtes né entre 1958-1960 –, le prorata à appliquer à votre pension serait de 164/167.
En savoir plus sur l'âge de la retraite

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes

Un raisonnement en euros

Avec l’apparition du malus temporaire Agirc-Arrco il y a maintenant deux ans, la notion de taux plein au régime de base ne signifie plus « complémentaire sans minoration ». En effet, un malus de 10 % est appliqué, en général, sur trois années, sur la complémentaire des personnes qui ne diffèrent pas leur départ en retraite d’une année à partir du taux plein.

Il faut noter que certains régimes complémentaires fonctionnent par rapport à l’âge et non sur la base des trimestres accumulés, le régime général et les complémentaires sont ainsi dissociés.

Il est donc essentiel de ne plus faire un focus sur le terme « retraite complète », mais de la valoriser directement en euros et en pouvoir d’achat sans considération des situations du commencement de ladite retraite.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés