Préparer sa retraite financièrement

Préparer sa retraite financièrement, c'est aussi la prévoir le plus tôt possible. Même si on n'en a pas toujours conscience, l'achat de sa résidence principale est le premier acte de préparation de sa retraite et reste, en cette période de taux très bas, un investissement particulièrement judicieux pour préparer ses vieux jours. L'investissement dans des produits financiers tels que l'assurance vie, le PER individuel ou les SCPI attirent également de plus en plus d'actifs qui y trouvent un moyen d’épargne forcée ou d’investissement pour préparer leur retraite.

preparer sa retraite

Être propriétaire à l'âge de sa retraite

Même si on l'oublie parfois, l'achat de sa résidence principale est souvent le premier acte de préparation de sa retraite. Investir dans la pierre permet un double avantage :

  • investir pour ne plus payer de loyers à fonds perdus,
  • mais également d'avoir un toit une fois à la retraite. En effet, la charge des loyers constitue pour les non propriétaires à la retraite la principale charge alors qu'ils perçoivent des pensions diminées de près de 50% par rapport à leur dernier salaire.

Il est donc primordial d'être propriétaire d'un logement une fois en retraite. L'idéal étant donc de démarrer un crédit entre 30 et 50 ans. 

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes

Investir dans la pierre

L’immobilier est un secteur lucratif que bon nombre d’investisseurs privilégient. Si l’objectif est la diversification du patrimoine et la préparation de la retraite, l’investissement locatif est une bonne option. En sollicitant le concours de la banque pour l’achat du bien à louer, le contribuable peut investir malgré un apport assez faible.
En choisissant d’investir 20 ou 25 ans avant son départ à la retraite, un actif s’assure du remboursement de son emprunt au moment de sa cessation d’activité. Il peut ainsi jouir de son bien en location libéré de toute mensualité. S’il veut disposer d’un revenu supplémentaire régulier, il peut continuer de louer son bien. Par ailleurs, s’il souhaite disposer d’un capital et éventuellement faire une plus-value, il peut le revendre. En outre, il est possible de varier l’investissement immobilier en optant pour l’investissement SCPI. Ce type de placement ne nécessite pas forcément un important apport. Pour faire fructifier son épargne, l’investisseur doit acquérir des parts dans une SCPI avec des biens immobiliers à forte potentiel.

Bien préparer la retraite en variant ses investissements

La réforme des retraites est au cœur de l’actualité depuis plusieurs mois déjà et les différents changements qu’elle va apporter font débat. La mise en place du nouveau système de retraite n’est pas forcément bénéfique pour les futurs retraités puisqu’une plus grande perte de pouvoir d’achat est à prévoir. Pour faire face à cette inquiétude quant à l’avenir, les actifs doivent se tourner vers les dispositifs d’épargne pour préparer leur retraite. Actuellement, il existe sur le marché de nombreux contrats qui peuvent répondre aux besoins des futurs retraités. De plus, la réforme de l’épargne retraite de la loi Pacte peut donner plus d’attraits à certains produits.

Le PER individuel

Le PER (Plan d'Epargne Retraite) individuel lancé le 1er octobre 2019 dans le but de proposer aux français un produit d'épargne retraite unique, simple et accessible. Le PER vient remplacer les nombreuses solutions d'épargne retraite qui existaient pour les particulier : PERP, contrat Madelin, Préfon, Corem.

Le fonctionnement est très simple et permet de verser de l'argent durant la vie active que vous récupérez sous forme d'un capital ou d'une rente, tout en ayant fait fructifier cette épargne pendant toute la durée du contrat.

Sur le plan fiscal, le réel avantage du PER tient en sa possibiité de déduire les versements annuels de l'assiette de l'impôt sur le revenu imposable dans la limite des plafonds fixés par la loi. Cet avantage fiscal dépendra de votre statut de Salarié ou de Travailleur Non Salarié (TNS) avec des plafonds de déductions différents.

Les autres solutions d'épargne retraite, le PERP, Madelin, PERCO 

Les plans d’épargne retraite, individuels ou collectifs, sont des contrats proposés aux actifs afin qu’ils puissent amasser de l’argent pour leur retraite.
En principe, le capital est bloqué jusqu’au départ à la retraite du cotisant qui le récupère par la suite sous forme de rente viagère.

Afin d’encourager les futurs retraités à épargner, les plans d’épargne retraite bénéficient d’une fiscalité avantageuse. Sous certaines conditions en effet, les versements sont déductibles du revenu imposable. Qui plus est, la loi Pacte a simplifié et harmonisé les règles ou encore a donné plus d’options pour la sortie.

Le plan d’épargne retraite populaire ou PERP

Ce produit n'est plus commercialisé depuis fin 2019, mais les détenteurs de PERP peuvent toujours continuer à alimenter leur contrat ou le transferer vers un PER individuel. Il s’agit d’un contrat d’épargne dont les cotisations sont libres. Une souscription vers le début de la carrière professionnelle permet aux épargnants de se constituer un capital suffisamment garni pour une bonne retraite. Jusqu’à présent, le PERP propose une sortie en rente viagère ou en capital à hauteur de 20%. Des changements sont cependant à prévoir grâce à la loi Pacte.

Le plan d’épargne retraite collectif ou PERCO et le PER Collectif :

Ce produit n'est plus commercialisé depuis fin 2019, il a été remplacé par le PER Collectif. Cependant, les détenteurs de PERCO peuvent transferer leur épargne vers leur PER collectif. Il appartient à l’employeur d’instaurer ou non un PER Collectif au sein de son entreprise. L’entreprise et ses employés cotisent afin de se constituer un capital qui n’est disponible sous forme de rente qu’au moment du départ à la retraite des cotisants.

Contrat d’épargne Madelin

Ce produit n'est plus commercialisé depuis fin 2019, mais les détenteurs d'un contrat Madelin peuvent toujours continuer à alimenter leur contrat ou le transferer vers un PER individuel. Le contrat Madelin s’adresse aux indépendants souhaitant épargner en vue d’un complément de revenu au moment de la retraite. Contrairement aux versements sur une enveloppe PERP ou PER, les détenteurs d’un contrat Madelin doivent respecter les cotisations obligatoires. Concernant l’issue du contrat, le cotisant perçoit une rente dès son passage à la retraite.

Source BFM TV

Assurance-vie, livret d’épargne et produits financiers

Pour épargner, les futurs retraités ne sont pas obligés de se tourner vers les produits d’épargne spécialement créés pour préparer la retraite. En effet, il existe sur le marché des placements moins spécifiques qui peuvent répondre à leurs besoins d’investir pour une retraite sereine.

Assurance-vie

Placement préféré des Français, l’assurance-vie est moins restrictive qu’un plan d’épargne retraite. De plus, elle génère des gains non négligeables (plus de 5% dans certains cas) et affiche une fiscalité de plus en plus intéressante au fur et à mesure que le contrat prend de l’âge. Pour une ancienneté de plus de 8 ans en effet, le contrat d’assurance-vie n’est soumis qu’aux prélèvements sociaux. La rentabilité d’un tel contrat repose principalement sur les supports d’investissement (fonds en euro ou unités de compte). Pour optimiser la rentabilité, un contrat multisupport est la meilleure solution surtout si l’épargnant est encore loin de la retraite. Une partie de son capital est garanti puisqu’il est placé sur des supports sans le moindre risque tandis que l’autre partie génère des gains plus importants grâce aux supports plus risqués comme les actions.

Livret d’épargne

Les établissements bancaires proposent aux épargnants différents livrets rémunérés, dont les gains ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Il y a entre autres le livret A, le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret de développement durable et solidaire (LDDS). Le livret A est un compte d’épargne pour tout public avec un capital non bloqué. Le LEP est quant à lui un compte dont les titulaires sont des contribuables aux revenus modestes. Le détenteur de ce type de livret doit effectuer un versement initial minimum de 30 euros. Enfin, le LDDS est un compte dont l’épargne reste disponible. Ce type de produit peut être proposé par n’importe quel organisme bancaire.

Autres placements financiers

Les épargnants en quête de performance peuvent se tourner vers les produits financiers tels que le Plan Epargne Entreprise (PEE) ou le Plan Epargne en Actions (PEA). Le PEE est un placement financier collectif proposant une sortie en capital auquel un salarié peut accéder via son entreprise. Il est alimenté principalement par des contributions individuelles du salarié et des primes d’intéressement et de participation versées par l’employeur. Le PEA est quant à lui un dispositif individuel à souscrire auprès d’un organisme financier proposant une sortie en capital ou en rente viagère. Le contrat est alimenté par des versements volontaires du détenteur dans la limite d’un certain plafond.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés