La retraite au Japon

Le régime national de pension japonais a été créé en 1959, mais les règles applicables actuellement sont issues des lois promulguées en 1994 et en 2000. Par ailleurs, tous les 5 ans, les autorités compétentes effectuent une réforme pour adapter le système à la conjoncture.

Généralités sur le régime national de pension japonais

  • Le régime national de pension du Japon est administré par le Ministère de la Santé, de la Protection sociale et du Travail.
  • L’âge légal de départ à la retraite est fixé à 65 ans par la loi de 1994.
  • Les citoyens qui peuvent toucher une pension complète perçoivent 804 200 yens, l’équivalent moyen de 7 211 €.


Les résidents âgés de 20 ans à 59 ans, qu’ils travaillent ou non, peuvent bénéficier d’une pension de retraite. Les résidents âgés de 60 ans à 64 ans, ainsi que les Japonais qui vivent à l’étranger peuvent profiter d’une couverture volontaire.

La retraite complémentaire au Japon

Le régime complémentaire japonais a été créé par la loi de 1941, mais les mesures applicables actuellement résultent de la loi de 1944 et de la réforme de mars 2000. La retraite complémentaire est facultative au Japon.

 Les assurés peuvent demander leur retraite complémentaire dès 60 ans. Pour se constituer des droits au cours de sa carrière, il faut verser 17,35 % du salaire mensuel (8,675 % payés par l’employeur et 8,675 % par le salarié). Le salarié doit également faire une contribution spéciale de 1 % de ses primes.

Le régime complémentaire facultatif s’adresse aux salariés des secteurs du commerce et de l’industrie. Le taux de remplacement est de 60 % du montant du revenu final net.

La retraite des salariés étrangers au Japon

Les salariés étrangers qui résident au Japon peuvent profiter des avantages de pension destinés aux citoyens s’ils ont cotisé dans le régime de retraite pendant au moins 25 ans. Mais comme la plupart des étrangers ne restent pas aussi longtemps, le gouvernement prévoit des cas de remboursement des cotisations d’assurance de pension lorsqu’ils doivent quitter le pays.

Il est ainsi possible de réclamer ses cotisations de retraite avant le départ définitif du pays en remplissant un formulaire de revendication au bureau de sécurité sociale avant de le déposer auprès des responsables. L’intéressé recevra le remboursement de ses cotisations par courrier.

Si  la personne sait qu’elle ne résidera pas longtemps au Japon et qu’il est originaire d’un pays qui a passé des accords de pensions avec le Japon, il peut faire une demande d’exemption de cotisations de retraite. À son arrivée, il doit déposer les justificatifs requis auprès du bureau de sécurité sociale le plus proche de sa résidence. Cette démarche lui permet de ne pas faire de demande de remboursement de cotisations de retraite au moment de son départ.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite