Retraite en République Tchèque

Adoptée en septembre 2012, la nouvelle loi pour la réforme du système des retraites de la République Tchèque est applicable depuis le 1er janvier 2013.

Le système de retraite de la République Tchèque

Il faut savoir que le système par répartition appliqué depuis n’est pas très sécurisant. En effet, il n’accorde qu'une moyenne de 53 % du salaire moyen estimé à 1000 € – 750 €, une fois que les impôts sont prélevés –, vers la fin de l’année 2011. Ainsi, les retraités ne perçoivent qu’une pension moyenne de 422 €.

Comme la plupart des retraités ne peuvent pas vivre correctement de ce faible revenu, la réforme a finalement été mise en place et appliquée.

Transfert partiel des retraites vers des régimes privés

Comme le phénomène de vieillissement rapide de la population n’épargne pas la République Tchèque, les autorités compétentes ont alors dû réformer le système de retraite. Les responsables ont décidé de réaliser un transfert partiel des retraites vers le privé afin de remédier au déséquilibre du système. Si l’ancien régime a été maintenu, les actifs âgés de moins de 40 ans en 2012 seront considérablement pénalisés au moment de la liquidation de leurs droits à la retraite.

Une partie des cotisations versées pour alimenter le système de retraite public sera de ce fait utilisée pour mettre en place un système par capitalisation privé. Les responsables étatiques ont décidé d’augmenter la TVA afin de combler le déficit occasionné par cette mesure.

Le « opt in », une solution préconisée mais peu convaincante

Le « opt-in » se démarque par une gestion pilotée avec une désensibilisation graduelle des avoirs jusqu’au moment de la liquidation des droits à la retraite. Ce produit d’épargne qui dépend de 4 fonds, présentant des niveaux de risques différents, s’apparente de près au Plan d’Épargne Retraite Collectif (PERCO) proposé par les entreprises en France.

Suite à une enquête réalisée en République Tchèque, 9 % des sondés seulement prévoient d’adhérer au système « opt in ». Les responsables ont d’ailleurs précisé que ce produit est dédié aux salariés aisés et aux jeunes actifs. Ce faible taux d’adhésion s’explique aussi par les débats politiques qui prouvent que l’opposition ne partage pas les points de vue du parti au pouvoir et compte reconsidérer la réforme de 2012 en 2014.

Une libre adhésion au système « opt in »

L’adhésion au système « opt in » n’est pas obligatoire, cependant, lorsque le salarié décide d’y recourir, il n’aura plus le droit de se rétracter. En adoptant ce nouveau système, le salarié prend des risques parce qu’il s’agit d’une nouveauté dont les résultats sont encore méconnus.

Par ailleurs, la durée de la possibilité d’adhésion a été limitée. Les salariés pourront intégrer ce système dans l’année de leur 35ème anniversaire au plus tard. Pour ceux âgés de plus de 35 ans, la mi 2013 a été la limite de dépôt d’inscription.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite