Les mobilisations se poursuivent contre la réforme des retraites

Les mobilisations se poursuivent contre la réforme des retraites

De nombreux corps de métier se sont déjà exprimés sur la réforme des retraites, surtout sur la suppression des régimes spéciaux. Des manifestations ont été organisées, notamment celles de la RATP, du collectif SOS Retraites, de Force ouvrière et de la CGT.

La réforme des retraites : manifestations, concertations et participation citoyenne sont au programme

Les préconisations dans le cadre de la réforme des retraites ont provoqué des remous et ont poussé les professions libérales à manifester. Nous avons pu voir de nombreuses catégories de professionnels manifester pour défendre leurs régimes de retraite. Le collectif « SOS Retraites » a d’ailleurs précisé le caractère inédit de cette mobilisation qui réunissait des travailleurs de différents secteurs d’activité. Avocats, professionnels médicaux et personnel du transport aérien expriment leur désaccord concernant le système universel envisagé par le gouvernement. Il s’agit là du plus important projet de ce quinquennat, mais les négociations s’annoncent rudes.

La mobilisation des professions libérales concernait surtout la suppression des régimes spéciaux. A la tête de cette manifestation, le Conseil national des barreaux (CNB) a planifié ce rassemblement du 16 septembre. Durant cette journée de grève, les avocats n’ont assuré que le strict minimum puisqu’ils ont décidé de n’assurer que le contentieux de la liberté. En plus des 70 000 avocats en exercice à Paris, un grand nombre de professionnels ont pris la route pour rejoindre la capitale afin de soutenir l’action du collectif « SOS Retraites ».
Les grèves contre la réforme des retraites ne sont pas arrêtées là puisque le samedi 21 et le mardi 24 septembre derniers, Force ouvrière et la CGT sont descendues dans la rue pour se faire entendre. Les appels à manifestation sont d’ailleurs nombreux et le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez z prôné la généralisation des grèves. Jusqu’ici, la RATP, le collectif SOS Retraites, Force ouvrière et la CGT ont exprimé leurs griefs en descendant dans la rue.

Les professions libérales craignent une mainmise sur leurs réserves

Les professions libérales mettent en avant les spécificités de leurs métiers que le système universel ne prendra certainement pas en compte. Il faut souligner en effet que des régimes financièrement équilibrés avec des réserves confortables disparaitront une fois la réforme actée. Tel est d’ailleurs le cas du régime des avocats dont les réserves financières s’élèvent actuellement à 2 milliards d’euros. Ils craignent en effet que le système universel s’approprie cette provision récoltée génération après génération sans la moindre participation de l’Etat qui plus est.
Pilotes de ligne, hôtesses, stewards, médecins, infirmières et kinés partagent également les inquiétudes des avocats. Le déséquilibre financier qui attend le système universel à son entrée en vigueur ne rassure pas les régimes avec une excellente santé financière.

Des concertations pour trouver les solutions adaptées à chaque profession

Afin de rassurer les plus sceptiques, le Premier ministre Edouard Philippe a confié au haut-commissaire Jean-Paul Delevoye la reprise des concertations pour que les séances avec les représentants des 42 régimes à supprimer puissent dissiper les inquiétudes.

Les responsables du CNB, de la CNBF et de la Conférence des bâtonniers ont été reçus par la garde des Sceaux Nicole Belloubet et le haut-commissaire à la réforme des retraites. Puis les entretiens ont continué avec les rencontres entre Jean-Paul Delevoye et le Medef, la CFDT, la CPME, l'Unsa, la CFE-CGC, la FNSEA et l'U2P.

Les concertations avec les représentants sociaux vont se poursuivre jusqu’à la fin de l’année. Il faut préciser en effet que le Président de la République Emmanuel Macron a exprimé sa réticence concernant l’âge pivot recommandé dans le rapport du haut-commissaire à la réforme des retraites. Il se penche plutôt pour un accord sur la durée de cotisation, d’où l’importance des concertations à venir.
Solliciter la participation des citoyens
Une participation citoyenne est également en place depuis la fin du mois de septembre pour que les Français puissent s’exprimer sur la question de la réforme des retraites. Une plateforme est disponible afin de recueillir les ressentis des citoyens et des réunions sont planifiées pour donner la parole à tout un chacun.

A l’issu de ces différentes rencontres et de cette participation citoyenne, un projet de loi devrait être rédigé, présenté et adopté d’ici l’été prochain selon le Premier ministre. Toutefois, rien n’est gagné puisque les professions libérales sont prêtes à aller jusqu’au bout pour défendre leurs régimes de retraite et tout ce qui les caractérise.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés