Cadre ou non cadre. Quelle influence pour ma retraite ?

Cadre ou non cadre. Quelle influence pour ma retraite ?

Depuis juillet 2019 et la fusion de l’Arrco et de l’Agirc en un seul régime, la distinction entre les cadres et les non-cadres n’existe plus en ce qui concerne les cotisations de retraite complémentaire. Seul le niveau de salaire influe sur le montant de la future retraite complémentaire.

Suppression de la double cotisation réservée aux cadres

Avant 2019, tous les salariés de l’entreprise, quelle que soit leur catégorie (cadre ou non-cadre) cotisaient de manière égale à l’Arrco pour la tranche 1 de leur rémunération qui va jusqu’au plafond de la Sécurité Sociale (PASS). Les cadres et assimilés devaient en complément cotiser à l’Agirc pour la tranche 2 de leur salaire comprise entre 1 et 8 PASS.

Mais la fusion des deux organismes a mis un terme à cette distinction. D’ailleurs, plusieurs années auparavant, les taux de cotisation se sont considérablement rapprochés. En parallèle, on observe une harmonisation des prestations de retraite accordées en fonction des cotisations versées. Les cadres étaient par conséquent pénalisés.

VOTRE BILAN RETRAITE COMPLET ET GRATUIT

bilanretraite

Vous souhaitez savoir où vous en êtes avec votre retraite ?

  • Âge de votre retraite
  • Montant de votre retraite
  • Podium des meilleures solutions retraite
  • Comparateur des meilleures offres du marché
Simulez gratuitement en 3 minutes

Influence du niveau de salaire sur la retraite complémentaire

Le salaire est l’élément déterminant du montant de la pension de retraite complémentaire. En 2021, le taux qui ouvre le droit à la retraite complémentaire est défini comme suit :

  • pour la part jusqu’au PASS (actuellement de 41 136 €) : 6,20 % du salaire brut
  • pour la part comprise entre 1 et 8 PASS : 17 % du salaire brut.

Il est important de noter que les cotisations effectivement payées par les salariés sont plus élevées que la somme définie grâce à ces taux minimums. Une partie de ces cotisations est en effet destinée à préserver l’équilibre financier de l’Agirc-Arrco et ne génère pas de droits à la retraite.

Maintien des différences liées au statut dans certaines entreprises

Avant l’alignement des taux, la convention collective de certaines entreprises ou branches professionnelles prévoyait une majoration du taux pour l’une ou l’autre des catégories. Il n’est plus possible aujourd’hui de mettre en place une telle règle, mais les dispositions prises par le passé peuvent être maintenues.

Une autre disparité reste d’actualité si elle a été décidée avant le passage à un organisme unique : celle de la répartition des cotisations entre employeurs et salariés. Dans la majorité des cas, l’entreprise contribue à hauteur de 40 %, les 60 % restants revenant aux travailleurs. Cependant, une répartition différente a pu être choisie (à 75 % - 25 % par exemple) et continuer à s’appliquer.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement

À quel âge prendre
votre retraite ?

Découvrir

Quelle sera
votre pension ?

Calculer

Quelles sont les
solutions retraite
préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Vous recherchez un prestataire pour vous ou un parent ?

  • Aménager mon logement
  • Solutions d’hébergement
  • Aide à domicile
  • etc...
Découvrir tous les services proposés