Calcul retraite des Psychologues

Le psychologue est un professionnel qui s’occupe du bien-être psychique d’enfants, d’adolescents, d’adultes ou de seniors, de diverses catégories de travailleurs et même parfois d’animaux. Il peut exercer son métier en tant que professionnel libéral, au sein de la fonction publique (dans le domaine médical) ou bien pour le compte d’établissement privé (au sein des services de ressources humaines). Le calcul de la retraite des psychologues dépend de son statut : salarié du privé, fonctionnaire ou encore professionnel libéral.

calcul retraite des psychologues

Calcul de la retraite des psychologues salariés

Le psychologue salarié travaille pour des établissements privés (maisons de retraite, cliniques privées, grandes sociétés, etc.) et cotise auprès de la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) pour se constituer une retraite de base. Lorsque le psychologue travaille pour le compte de la Fonction publique ou d’une collectivité pendant moins de 15 ans, il cotise auprès du régime général pour sa retraite de base. Sa retraite complémentaire est gérée par l’Arrco et il cotise également auprès de l’Agirc s’il est cadre.

La retraite de base du psychologue salarié et de l’agent non titulaire de l’État

Le psychologue salarié doit attendre l’âge légal de départ pour faire sa demande de retraite. S’il souhaite percevoir une pension sans décote, il doit cumuler un nombre de trimestres suffisant pour prétendre au taux plein.

Le montant de la pension de base des psychologues salariés et des agents non titulaires de l’État varie en fonction de la moyenne des 25 meilleures années de salaires. Si le psychologue n’a pas exercé aussi longtemps, toutes les années de travail sont prises en compte pour le calcul de son salaire annuel moyen (salaire de base).

Le nombre de trimestres cumulés et le nombre de trimestres requis sont également indispensables pour trouver le montant de la pension de base du psychologue. Lorsque le rapport entre le nombre de trimestres acquis et le nombre de trimestres requis est égal à 1, l’assuré peut liquider ses droits à la retraite à taux plein : le taux de liquidation maximal est égal à 50 % du salaire de base.

Voici la formule qu’il faut appliquer pour calculer le montant de la retraite de base des salariés et des agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques :

Pension de base = Salaire annuel moyen x (Nombre de trimestres total x Taux de liquidation / Nombre de trimestres requis)

Si le nombre de trimestres requis qui correspond à la date de naissance de l’assuré n’est pas atteint, il doit attendre l’âge du taux plein (de 65 ans à 67 ans) pour toucher une pension de base à taux plein. Sinon, un taux de minoration de 1,25 % par trimestre manquant sera appliqué à la pension maximale.

Le salarié peut racheter des trimestres au titre des années d’études ou au titre des années incomplètes pour améliorer le montant de leur pension ou même pour toucher une retraite à taux plein si le rachat a permis d’atteindre le nombre de trimestres requis pour y prétendre.

Une majoration par trimestre supplémentaire peut également être accordée si l’assuré continue de cotiser après l’âge du taux plein (de 65 ans à 67 ans) ou après l’âge légal de départ avec le nombre de trimestres requis pour le taux plein.

Le tableau suivant permet de connaitre l’âge légal de départ en retraite, l’âge du taux plein et le nombre de trimestres requis en fonction de l’année de naissance du psychologue (tous régimes confondus) :

Année de naissanceNombre de trimestres requisAge légal de départAge du taux plein
1952 164 60 ans et 8 mois 65 ans et 8 mois
1953 165 61 ans 66 ans
1954 165 61 ans et 4 mois 66 ans et 4 mois
1955 166 61 ans et 8 mois 66 ans et 8 mois
1956 166 62 ans 67 ans
1957 166 62 ans 67 ans
1958 167 62 ans 67 ans
1959 167 62 ans 67 ans
1960 167 62 ans 67 ans
1961 168 62 ans 67 ans
1962 168 62 ans 67 ans
1963 168 62 ans 67 ans
1964 169 62 ans 67 ans
1965 169 62 ans 67 ans
1966 169 62 ans 67 ans
1967 170 62 ans 67 ans
1968 170 62 ans 67 ans
1969 170 62 ans 67 ans
1970 171 62 ans 67 ans
1971 171 62 ans 67 ans
1972 171 62 ans 67 ans
1973 172 62 ans 67 ans


 

La retraite complémentaire du psychologue salarié

Le psychologue est obligatoirement affilié au régime complémentaire Arrco. Il doit également cotiser auprès de l’Agirc s’il est cadre. Les psychologues de la fonction publique qui ne justifient pas de 15 ans de services cotisent auprès de l’Ircantec pour se constituer une retraite complémentaire.

Il suffit d’appliquer la formule suivante pour trouver le montant de la retraite complémentaire du psychologue salarié :

Pension complémentaire = Nombre de points cumulés x Valeur annuelle du point

La valeur annuelle des points Arrco et Agirc est déterminée par les partenaires sociaux chargés de la gestion du régime des retraites complémentaires. Les valeurs des points restent inchangées au 1er avril 2014 :

 a) Point Arrco = 1,2513 euros au 1er avril 2016 ;
 b) Point Agirc = 0,4352 euro au 1er avril 2016.

Il faut savoir que le montant total de la pension complémentaire peut encore être minoré si l’assuré ne dispose pas du nombre de trimestres requis pour partir à taux plein au moment de l’âge légal de départ et qu’il n’attend pas l’âge du taux plein pour faire sa demande de liquidation de retraite.

Si le psychologue a commencé sa carrière professionnelle avant l’âge de 20 ans, il peut, sous certaines conditions, bénéficier du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue. Les salariés qui ont élevé ou éduquer trois enfants et plus peuvent bénéficier d’une majoration de points de 5 % accordée par l’Arrco.

L’Agirc prévoit également des majorations pour les parents de trois enfants et plus : 8 % pour 3 enfants, 12 % pour 4 enfants, 16 % pour 5 enfants et plus 4 % pour chaque enfant supplémentaire dans la limite de 24 % au total. Depuis le 1er janvier 2014, les retraités des régimes complémentaires touchent leurs pensions tous les mois.

Calcul de la retraite des psychologues de la fonction publique

Les psychologues peuvent travailler au sein de la fonction publique. Le montant de la pension des fonctionnaires varie en fonction du dernier traitement et de la durée de sa carrière au sein de la fonction publique.

La retraite de base du psychologue fonctionnaire

Le montant maximal de la retraite de base du psychologue fonctionnaire ne peut excéder 75 % du traitement brut indiciaire. Le calcul de la retraite de base s’effectue en appliquant la formule suivante :

Pension de base = Traitement brut indiciaire x 75 % x (Nombre de trimestres acquis /  Nombre de trimestres requis)

Si le nombre de trimestres requis n’est pas atteint, la pension de base sera minorée. Il faut noter que les fonctionnaires sont concernés par l’allongement de la durée de cotisation prévue par la loi de réforme des retraites du 20 janvier 2014.

La retraite additionnelle du psychologue fonctionnaire

Le psychologue fonctionnaire peut bénéficier d’une retraite additionnelle depuis 2005. Il s’agit d’un régime de retraite complémentaire en points et par répartition mis en place pour permettre aux fonctionnaires d’acquérir des droits au titre des primes et des éléments de rémunérations qui ne sont pas pris en compte dans le calcul de la retraite de base.

Des cotisations égales au dixième des primes perçues doivent être versées pour bénéficier de la retraite additionnelle : ces cotisations sont prises en charge à parts égales par le psychologue (5 %) et l’État (5 %).
Le montant de la retraite additionnelle dépend du nombre de points cumulés au cours de la carrière du psychologue fonctionnaire : les cotisations versées sont transformées en point. Au moment de la liquidation des droits à la retraite, le nombre total de points est multiplié par la valeur de service du point.
Les retraités perçoivent leur retraite additionnelle sous forme de rente, mais si le nombre de points est inférieur à 5 125, l’assuré touche sa retraite additionnelle en une seule fois, sous la forme d’un capital.

Calcul de la retraite des psychologues qui relèvent du régime libéral

Les psychologues qui travaillent à titre libéral cotisent auprès de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (CIPAV), une section professionnelle de la Caisse Nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). Ils cotisent également auprès d’un régime complémentaire obligatoire dédié à cette profession.

Le calcul de la retraite de base du psychologue libéral

Pour le psychologue à titre libéral, l’affiliation à la CIPAV est obligatoire et doit s’effectuer au cours du premier mois d’activité. En cas de cessation d’exercice, la CIPAV doit également être avertie dans le mois qui suit la prise d’effet de la décision.

L’adhésion est également obligatoire pour le conjoint collaborateur : il doit s’affilier personnellement ment au régime d’assurance vieillesse des travailleurs non salariés des professions libérales. Le conjoint collaborateur ne perçoit pas de salaire et n’a pas le statut d’associé.

Le calcul de la retraite de base dépend du nombre de points acquis au cours de la carrière et de la valeur annuelle du point. Lorsque l’assuré verse la cotisation annuelle qui correspond à la 1ère tranche de sa rémunération, il bénéficie de 450 points de retraite. Il reçoit 100 points de retraite au titre de la cotisation annuelle qui correspond à la 2e tranche. Si le montant des cotisations est inférieur au plafond fixé par les responsables, le nombre de points est proratisé. Certains assurés peuvent obtenir des points gratuits en cas d’incapacité et d’invalidité.   

Voici la formule qu’il faut appliquer pour trouver le montant de la retraite de base du psychologue libéral :

Pension de base = Nombre total de points x Valeur annuelle du point

La valeur annuelle du point est fixée par les responsables du régime et fait l’objet d’une revalorisation régulière.

La retraite complémentaire du psychologue libéral

La retraite complémentaire du psychologue libéral est gérée par la CIPAV et le mode de calcul est similaire à celle de la retraite de base. Cependant, la valeur des points n’est pas la même.

La formule de calcul suivante permet de trouver le montant de la retraite complémentaire du psychologue à titre libéral :

Pension de base = Nombre total de points x Valeur annuelle du point

Le montant de la pension complémentaire dépend donc du nombre de points cumulés et du montant des cotisations versées tout au long de la carrière professionnelle.

Salariés, indépendants, fonctionnaires,
faites votre bilan retraite complet gratuitement
À quel âge prendre votre retraite ?

À quel âge prendre votre retraite ?

Découvrir
Quelle sera votre pension ?

Quelle sera votre pension ?

Calculer
Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Quelles sont les solutions retraite préconisées ?

Comparer
100% gratuit
 

Assurance vie, Perp, Préfon, Madelin... Trouvez vos solutions retraite en 3mn

calculez votre retraite